DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Covid-19 : en France, la Haute Autorité de Santé recommande la dose de rappel pour les plus fragiles

Access to the comments Discussion
Par Julien Pavy avec AFP
euronews_icons_loading
Une vaccinée près de Paris en France le 13 août 2021
Une vaccinée près de Paris en France le 13 août 2021   -   Tous droits réservés  Adrienne Surprenant/Copyright 2021. The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

En France, la Haute Autorité de Santé a recommandé ce mardi une troisième dose de vaccin contre le Covid-19 pour les plus fragiles, en l’occurrence "les personnes de 65 ans et plus, ainsi que celles présentant des comorbidités qui augmentent le risque de formes graves".

5 millions de personnes concernées

Cet avis valide la position du gouvernement français qui avait confirmé mi-août une campagne de rappel pour environ 5 millions de personnes. Elle devrait débuter en septembre, en sachant qu'"un délai d'au moins six mois est nécessaire entre la 2ème et la 3ème injection."

La 3ème dose ailleurs dans le monde

Ailleurs dans le monde, Israël, pionnier de la vaccination, a lancé sa campagne de rappel fin juillet suivi début août par la Hongrie, premier pays européen a administrer une troisième dose. L'Allemagne doit s'y mettre dès le 1er septembre.

Le Royaume-Uni et les États-Unis envisagent aussi de lancer prochainement une campagne de rappel afin de mieux lutter contre le variant delta qui progresse et contre d'autres possibles variants plus virulents qui pourraient émerger.

L'OMS dénonce la fracture vaccinale

De son côté, l'Organisation mondiale de la Santé a fixé les priorités. Les doses de vaccins disponibles doivent servir à augmenter la couverture vaccinale des pays pauvres, insiste l'OMS qui ne cesse de dénoncer la fracture vaccinale. L'agence onusienne appelle à un moratoire sur les doses de rappel.