PUBLICITÉ

Le 60e anniversaire de l'AUF et la première semaine de la Francophonie scientifique

Photo de groupe des 60 ans de l'AUF, à BUcarest, Roumanie, 24 septembre 2021
Photo de groupe des 60 ans de l'AUF, à BUcarest, Roumanie, 24 septembre 2021 Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Au programme des festivités, à Bucarest, il y a eu des débats bien sûr, sur l’innovation, l’accompagnement des étudiants dans le développement de la recherche, la culture numérique et l’emploi des jeunes professionnels.

PUBLICITÉ

L'Agence universitaire de la Francophonie (AUF) regroupe plus d'un millier d'universités, grandes écoles, réseaux universitaires et centres de recherche scientifique de langue française dans 119 pays. Et elle a 60 ans cette année.

Au programme de cette semaine des festivités, il y avait des débats sur l’innovation, l’accompagnement des étudiants dans le développement de la recherche, la culture numérique et l’emploi des jeunes professionnels.

Pour le président réélu de l’AUF et ministre de l'éducation de Roumanie, Sorin Cîmpeanu, l'étudiant universitaire est l'un des principaux contributeurs de la société : "les universités cultivent la compétence et on a besoin de compétences, maintenant plus que jamais. On a besoin de l'éducation comme base pour tout. Pour le développement économique, pour l'environnement et même pour la sécurité sanitaire, on le voit bien."

Basée à Montréal, l'Agence universitaire de la Francophonie possède une dizaine d'antennes régionales. Celle de Bucarest, en Roumanie, existe depuis 1994.

C'est là qu'était organisé ce 60e anniversaire avec les premières assises de la Francophonie scientifique et il y a avait un prix à la clef. Jean Crespin Cupahiro, étudiant du Burundi, l'a remporté ainsi qu'un chèque de 1 500 euros.

"La grande nouveauté de notre événement aujourd'hui à Bucarest est le lancement d'une politique de la diplomatie scientifique francophone. Cette politique vise à impliquer les pouvoirs publics dans le choix de l'espace francophone en matière éducative et universitaire" a expliqué Slim Khalbous, recteur de l'AUF.

Et les recteurs d'universités de l'AUF ont toujours à cœur de créer un écosystème francophone.

"Nous avons des projets pour réaliser, par exemple, ici à Bucarest une maison de la Francophonie dédiée aux étudiants et pour la collaboration entre l'étudiant, l'université et l'entreprise, ici ensemble dans la maison de la Francophonie à Bucarest" a déclaré, à titre d'exemple, Mihnea Costoiu, recteur de l'Université Polytechnique de Bucarest.

Dans des régions où le français n’a aucun statut protégé, l’enjeu et la principale mission de l’AUF sont de créer ou recréer des écosystèmes francophones propices à la pratique de la langue française.

La deuxième édition de la semaine de la Francophonie scientifique aura peut-être entièrement lieu en présentiel l'an prochain. Pour cette première, c'était un mélange d'événements en présentiel et de visioconférences.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Biodiversité : manifestation colorée à Montréal en marge de la COP15

COP15 : déguisés en arbre ou en oiseau, des manifestants dans la rue à Montréal pour la biodiversité

Illuminations, défilé du père Noël... l'esprit de Noël est de retour