This content is not available in your region

Economie allemande : le moteur de l'Europe tourne au ralenti

Access to the comments Discussion
Par Jona Källgren
euronews_icons_loading
usine automobile Tesla de Grünheide, Allemagne
usine automobile Tesla de Grünheide, Allemagne   -   Tous droits réservés  AFP

L'usine automobile de Grünheide est la plus récente d'Allemagne. Situé près de Berlin, ce site de production tentaculaire appartient à Tesla. Le constructeur américain espère y lancer prochainement la fabrication de son modèle Y.

Mais la compagnie risque d'être confrontée aux problèmes qui touchent déjà durement les entreprises allemandes. Des chaînes d'approvisionnement mondiales perturbées ralentissent la production. Les précisions du responsable du commerce international à la Chambre de commerce allemande :

"Le problème est grave. Huit entreprises sur dix, tous secteurs confondus, déclarent avoir été touchées. Et ce qui est particulièrement problématique, c'est que près de 50 % de toutes les entreprises disent qu'en raison des goulets d'étranglement dans la livraison de matériaux importants : matières premières, produits industriels, elles ont dû refuser des contrats ou ralentir la production", explique Volker Treier.

Le problème est bien sûr mondial. Mais l'économie de l'Allemagne est particulièrement vulnérable face à la situation.

L'économie allemande est connectée au niveau international comme aucune autre économie nationale de taille similaire. Nos exportations représentent environ 50 % du produit national brut. Au Japon par exemple, ce n'est même pas 20 %. Alors bien sûr, dans une situation comme celle-ci, cela nous rend vulnérables” précise Volker Treier.

La reprise plus lente que prévu

L'économie allemande est considérée un des principaux moteurs de l'Europe. Beaucoup espéraient que ce moteur passe à la vitesse supérieure, dans la foulée de la levée des restrictions liées à la pandémie. Mais les difficultés dans la chaîne d'approvisionnement ont enrayé l'engrenage.

"Les goulets d'étranglement en matière de livraison constituent un problème pour la reprise. Nous sommes en phase de reprise, mais elle est nettement plus lente que ce qu'elle aurait pu être", confirme Volker Treier.

Si la situation s'aggrave au cours de l'hiver, le ralentissement de la reprise va coïncider avec un changement politique à Berlin. "La production industrielle et les exportations sont extrêmement importantes pour l'économie allemande. Et si les chaînes d'approvisionnement restent perturbées, cela pourrait menacer l'ensemble de l'économie. Et cela se produit alors qu'un nouveau gouvernement doit s'installer très prochainement ", conclut notre correspondant à Berlin Jona Källgren.