This content is not available in your region

Vukovar, otage de son passé, commémore le 30ème anniversaire de sa destruction

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz
euronews_icons_loading
Une femme s'agenouille dans le cimetière du mémorial de Vukovar en Croatie, le 18 novembre 2021
Une femme s'agenouille dans le cimetière du mémorial de Vukovar en Croatie, le 18 novembre 2021   -   Tous droits réservés  AP/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.

Ce 18 novembre, Vukovar a toujours les yeux tournés vers son passé tragique. La ville croate commémore le 30ème anniversaire de sa destruction, par les forces serbes, en 1991, après trois mois de bombardements.

En Croatie, Vukovar c'est la ville martyre. Otage de son passé, elle peine à sortir de cette image entretenue par les nationalistes croates. Dans la ville, la communauté croate, environ 60%, et la communauté serbe, 35%, restent divisés, les enfants des deux communautés grandissent sans se fréquenter et l'animosité se poursuit à l'âge adulte.

La tragédie de l'hôpital est trop douloureuse pour pardonner. Après avoir conquis la ville, les Serbes avaient retiré des Croates de l'hôpital local et en avaient tué 200 dans une porcherie voisine.

Environ 1 000 civils ont été tués dans les bombardements et les exécutions.

L'armée croate avait repris la majeure partie du territoire en 1995.