This content is not available in your region

Le Népal à la recherche de son patrimoine volé

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz
euronews_icons_loading
Le Népal à la recherche de son patrimoine volé
Tous droits réservés  AP Photo/Niranjan Shrestha

Le Népal réclame la restitution de ses trésors pillés par les étrangers. Ce mois-ci, une stèle représentant des divinités hindoues doit être réinstallée dans son temple d'origine. Elle avait été dérobée en 1984, et se trouvait dans un musée de Dallas.

Six pièces ont été rendues cette année et les autorités népalaises cherchent à en récupérer d'autres en France, en Grande-Bretagne et aux États-Unis. Sweta Gyanu Baniya, une enseignante népalaise, a découvert en juin un rare collier au musée de Chicago. Et elle a eu un choc :

_ "J'ai eu une réaction affective j'étais très triste et j'ai commencé à pleurer devant elle tout en me prosternant et en commençant à prier. Vous savez, j'ai commencé à prier normalement comme je le ferais dans un temple"._

L'enseignante a ensuite diffusé des photos du collier sur les réseaux sociaux et l'affaire a intéressé les défenseurs du patrimoine, pour qui il ne s'agit pas seulement d'histoire.

"Pour nous, explique Rabindra Puri, expert en patrimoine, nos oeuvres d'art ne sont pas seulement des oeuvres d'art, elles sont des dieux pour nous. Elles représentent un patrimoine matériel, mais de nombreux patrimoines immatériels leur sont également liés. Ce type de culture vivante est probablement rare dans le monde."

De nombreux temples ont été pillés après l'ouverture du pays au monde extérieur dans les années 1950 pour alimenter les marchés de l'art occidentaux. Le rapatriement du patrimoine est devenu un sujet épineux pour les musées du monde entier.