EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Tensions russo-ukrainiennes : "Nous avons une armée puissante", lance Volodymir Zelenski

Volodymyr Zelenskyy devant le Parlement ukranien
Volodymyr Zelenskyy devant le Parlement ukranien Tous droits réservés Efrem Lukatsky/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Efrem Lukatsky/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved
Par Julien Pavy avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Devant le Parlement à Kiev, le président ukrainien a appelé à des négociations directes avec la Russie pour arrêter la guerre. Et Volodymir Zelenski d'ajouter que l'Ukraine ne se laissera pas intimider.

PUBLICITÉ

Le 9 décembre 2019, les président russe et ukrainien étaient réunis sous le parrainage de l'Allemagne et de la France afin de relancer le processus de paix dans l'est de l'Ukraine.

Vives tensions à la frontière

Deux ans après, l'heure est au statu quo et même à l'escalade des tensions, alors que Kiev et Moscou s'accusent mutuellement de masser des troupes à leurs frontières respectives.

Devant le Parlement, le président ukrainien a appelé à des négociations directes avec la Russie pour arrêter la guerre. Et Volodymir Zelenski d'ajouter que l'Ukraine ne se laissera pas intimider : "Nous avons une armée forte et puissante !"

Moscou accuse Kiev

De son côté, Moscou dément toute velléité d'invasion sur le territoire ukrainien et accuse Kiev en retour :

Maria Zakharova est la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères : "Les forces armées ukrainiennes renforcent leurs effectifs militaires en massant des équipements lourds et du personnel. Selon certains rapports, le nombre de troupes ukrainiennes dans la zone de conflit a déjà atteint 125 000 personnes."

En avril dernier déjà, la Russie avait suscité l'inquiétude de son voisin en massant des milliers de soldats le long de la frontière avant de retirer finalement ses troupes après des semaines de tensions.

Craignant à nouveau une invasion imminente de son territoire, l’Ukraine a demandé à l’Otan un "paquet de dissuasions" contre la Russie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Au moins 31 morts en Ukraine après des bombardements massifs russes

L'Ukraine frappe un dépôt de munitions à l'intérieur de la Russie, des évacuations en cours

Encore une nuit sous les bombes en Ukraine, la capitale frappée