EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

"La vaccination seule ne nous permettra pas de prévenir l'impact d'Omicron"

"La vaccination seule ne nous permettra pas de prévenir l'impact d'Omicron"
Tous droits réservés Matt Rourke/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Matt Rourke/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.
Par Laurence Alexandrowicz
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, "la vaccination seule ne permettra pas de prévenir l'impact du variant Omicron, car il n'y aura pas assez de temps pour combler les lacunes en matière de vaccination qui existent encore."

PUBLICITÉ

Des chercheurs de Hong Kong ont découvert que le variant Omicron se multiplie dans la gorge et les poumons environ 70 fois plus vite que les autres formes du coronavirus.

Cela pourrait expliquer sa transmission rapide, les scientifiques appellent à une action forte.

"Dans la situation actuelle, prévient le Dr Andrea Ammon, directrice du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, la vaccination seule ne nous permettra pas de prévenir l'impact du variant Omicron, car nous n'aurons pas le temps de combler les lacunes en matière de vaccination qui existent encore."

Au Royaume-Uni, où les cas de Covid ont atteint un niveau record, avec 78 610 nouveaux cas mercredi, Boris Johnson a confiance en la piqûre.

"Depuis que nous avons lancé notre appel urgence Omicron dimanche soir, a déclaré Boris Johnson, Premier ministre britannique, les gens ont répondu avec un étonnant esprit de devoir et d'obligation envers les autres et je tiens à dire que chacun d'entre vous qui retrousse sa manche pour se faire vacciner contribue à cet effort national."

L'Italie, qui a été le premier pays de l'Union européenne à connaître une épidémie majeure de Covid, durcit à partir d'aujourd'hui les règles pour les arrivées en provenance du reste de l'UE en exigeant des tests de dépistage pour tous et une quarantaine de cinq jours pour les non vaccinés.

Face à l'augmentation des cas de Covid, la Pologne renforce elle aussi ses restrictions. Elle limite à 30 % le nombre de personnes admises dans les restaurants, les hôtels et les théâtres, mais cette mesure ne s'applique pas aux personnes vaccinées.

Des restrictions dans le but de booster la vaccination, mais dans toute l'Europe, les anti-vaccins ne sont toujours pas convaincus.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Etats-Unis : les démocrates font pression sur Biden pour qu'il réévalue sa candidature

Joe Biden testé positif au Covid-19 : la pression pour le retrait de sa candidature s'accentue

Aux Pays-Bas, plongée au cœur d'un système de soins innovant