Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Amplifiée par le variant Omicron, la cinquième vague épidémique de Covid-19 bouscule l'Europe

Access to the comments Discussion
Par Stephane Hamalian  & Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Des personnes reçoivent une dose de vaccin Moderna dans le vélodrome de Saint Quentin en Yvelines, France, le 17 décembre 2021
Des personnes reçoivent une dose de vaccin Moderna dans le vélodrome de Saint Quentin en Yvelines, France, le 17 décembre 2021   -   Tous droits réservés  Christophe Ena/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved

Face à la montée en flèche des contamination au Covid-19, les mesures de restrictions font leur retour partout en Europe.

La France intensifie la pression sur les non-vaccinés

Un pass vaccinal au lieu du simple pass sanitaire : face à la montée du variant Omicron et pour tenter d'éviter de nouvelles restrictions, le gouvernement veut augmenter la pression sur les Français non-vaccinés contre le Covid-19.

Pour entrer dans les lieux soumis à ce pass (restaurants, lieux de culture, de loisirs...), un test négatif ne suffira plus : il faudra forcément avoir été vacciné (ou guéri du Covid) et avoir reçu une dose de rappel. Le délai pour cette troisième injection sera d'ailleurs ramené le 3 janvier à quatre mois après la précédente au lieu de cinq, selon Jean Castex.

"Nous assumons de faire peser la contrainte sur les non-vaccinés", car ils représentent "l'essentiel" des malades du Covid hospitalisés, a souligné le Premier ministre français. "Il n'est pas admissible que le refus de quelques millions de Français de se faire vacciner mette en risque la vie de tout un pays et entame le quotidien d'une immense majorité" de la population, a-t-il dit.

Au coeur des inquiétudes, la montée du variant Omicron, très contagieux et qui pourrait être "dominant" en France dès le début 2022, selon lui. Les hôpitaux du pays comptent actuellement près de 16 000 patients atteints du Covid, dont près de 3 000 en soins critiques.

58 128 nouveaux cas ont par ailleurs été enregistrés vendredi. Sur le plan de la vaccination, 52.460.157 personnes ont reçu au moins une injection (soit 77,8% de la population totale1) et 51.398.701 personnes sont désormais complètement vaccinées (soit 76,2 % de la population totale).

La Suisse resserre la vis

La Suisse va durcir dès lundi ses mesures anti-Covid, restreignant sévèrement l'accès des lieux publics aux non-vaccinés et imposant le retour au télétravail, face à la cinquième vague de l'épidémie et à l'arrivée du variant Omicron, a annoncé le gouvernement fédéral.

"Seules les personnes vaccinées ou guéries auront désormais accès à l'intérieur des restaurants, des établissements culturels et des installations de sport et de loisirs ainsi qu'aux événements en intérieur", a indiqué le Conseil fédéral, dans un communiqué.

À l'approche des fêtes de Noël, en général passées en famille dans le pays alpin, les réunions privées seront limitées à dix personnes, enfants compris, si l'un des convives de 16 ans ou plus n'est pas vacciné ou guéri.

La grande majorité des malades en soins intensifs - en Suisse comme ailleurs - ne sont pas vaccinés. Leur nombre "a triplé en un mois et demi", a souligné Alain Berset le ministre fédéral de la Santé lors d'un point de presse.

Pour entrer en Suisse, un seul test suffira : test rapide antigénique de moins de 24 heures ou test PCR de moins de 72 heures. Les personnes vaccinées ou guéries n'auront pour leur part pas à fournir un test.

Le Danemark ferme sa vie culturelle

Le Danemark a annoncé vendredi la fermeture de l'immense partie de sa scène culturelle et une nouvelle restriction de la vie nocturne pour tenter de freiner la flambée record de cas de Covid-19 et du nouveau variant Omicron.

"Nous avons besoin de limiter notre activité. Nous devons tous limiter nos contacts sociaux", a déclaré la Première ministre Mette Frederiksen lors d'une conférence de presse. Les théâtres, les cinémas, les salles de concerts vont notamment devoir fermer, a-t-elle annoncé.

Le gouvernement va également demander la fermeture d'autres lieux de rassemblement, comme les parcs d'attractions et les centres de congrès, ou encore les musées.

La vie nocturne, déjà rabotée la semaine dernière, va être encore raccourcie, avec une fermeture des bars et restaurants à 23H00, et l'interdiction de servir de l'alcool après 22H00.

Le Danemark a enregistré vendredi un nouveau record absolu de plus de 11 000 cas lors des dernières 24 heures, dont un nouveau sommet de plus de 2 500 du variant Omicron, selon le gouvernement.

Nouveau record de contamination au Royaume-Uni

Le Royaume-Uni a enregistré vendredi pour le troisième jour consécutif un nouveau record de contaminations au Covid-19, avec 93.045 cas recensés en 24 heures, selon les chiffres des autorités sanitaires.

Confronté selon le Premier ministre Boris Johnson à un "raz-de-marée" dû au variant Omicron, qui fait craindre une submersion du système de santé, le Royaume-Uni, pays parmi les plus touchés par la pandémie de Covid-19, déplore au total 147 048 morts, dont 111 enregistrés vendredi.

Si en Angleterre, le gouvernement britannique s'est contenté de réintroduire le port du masque dans plupart des lieux publics (hormis pubs et restaurants), d'encourager le télétravail autant que possible et d'instaurer un pass sanitaire pour les grands rassemblements, au grand mécontentement d'une partie des députés de la majorité, les gouvernement locaux écossais et gallois ont décidé d'aller plus loin.

En Ecosse, où selon la Première ministre indépendantiste Nicola Sturgeon, Omicron est désormais dominant, la population a été appelée à rester chez elle à l'approche de Noël. "Le tsunami au sujet duquel j'ai alerté il y a une semaine commence maintenant à nous frapper", a-t-elle déclaré vendredi.

Les entreprises sont légalement tenues de prendre depuis vendredi des "mesures raisonnables" pour limiter la transmission du virus. Les pubs sont encouragés à revenir au service à table plutôt qu'au bar.

Au Pays de Galles, le Premier ministre Mark Drakeford a quant à lui ordonné la fermeture des boîtes de nuit à partir du 27 décembre.

Face au variant, le Royaume-Uni a encore accéléré sa campagne de vaccination et a avancé à fin décembre l'objectif de proposer à tous les adultes une dose de rappel.