This content is not available in your region

David Sassoli, journaliste italien devenu président du parlement européen

Access to the comments Discussion
Par Olivier Peguy  avec AFP, AP
euronews_icons_loading
A g. : David Sassoli à Bruxelles le 22.07.2020 / à dr. : David Sassoli à Rome le 26.11.2007
A g. : David Sassoli à Bruxelles le 22.07.2020 / à dr. : David Sassoli à Rome le 26.11.2007   -   Tous droits réservés  Francois Lenoir, Pool Photo via AP / Cosima Scavolini/LaPresse via AP

L'Italien David Sassoli a d'abord été journaliste, présentateur du JT.
Il s'est lancé en politique en 2009 sous les couleurs du Parti démocrate.
D'eurodéputé, il devient président du parlement européen en 2019.

C'était le 3 juillet 2019 : David Sassoli est applaudi par ses pairs. A 63 ans, l'Italien est officiellement élu président du parlement européen.

Ce poste le met un peu plus devant les caméras européennes, après avoir longtemps été devant des caméras italiennes.

Au tournant des années 2000, il présente les journaux télévisés de 13h puis de 20h sur la première chaîne publique italienne.

Né en 1956 à Florence en Toscane, David Sassoli avait fait des études de sciences politiques avant de devenir journaliste.

A ce poste, il observe la recomposition de la gauche en Italie dans les années 2000. Et d'observateur, il devient acteur, s'engageant au sein du Parti démocrate, né de la fusion des différents courants de gauche et de centre-gauche.

Et c'est sous cette bannière sociale-démocrate qu'il se présente aux élections européennes.

Lui, européen convaincu, décroche un premier mandat de 2009 à 2014 dans cette enceinte.

Deuxième mandat en 2014. Il devient au passage un des vice-présidents de cette institution.

Troisième mandat en 2019. Il est alors élu président.

Interviewé alors par euronews, il confiait : "Lorsque les institutions prennent au sérieux leurs responsabilités, elles représentent les intérêts des citoyens."

Une manière de rappeler combien l'Europe doit rester proche des citoyens.

L'une de ces dernières apparitions remonte au 16 décembre, à l'occasion d'un sommet européen. "L’Europe a besoin d’un nouveau projet d’espoir", avait-il alors lancé aux chefs d'Etat et de gouvernement réuni à Bruxelles.

Il est décédé quelques semaines plus tard, à l'âge de 65 ans.