This content is not available in your region

Présidentielle en Italie : Silvio Berlusconi retire sa candidature

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP, AP
euronews_icons_loading
Archives : Silvio Berlusconi quittant l'hôpital San Raffaele de Milan, le 14/09/2020
Archives : Silvio Berlusconi quittant l'hôpital San Raffaele de Milan, le 14/09/2020   -   Tous droits réservés  Luca Bruno, The Associated Press

En Italie, Silvio Berlusconi retire sa candidature au poste de président de la République. L'élection est censée se tenir ce lundi, pour désigner le successeur de Sergio Mattarella.

En Italie, Silvio Berlusconi renonce à sa candidature au poste de président de la République. L'ancien Premier ministre, aujourd'hui âgé de 85 ans, a fait savoir ce samedi qu'il se retirait de la course. Et le Cavaliere d'invoquer un "esprit de responsabilité nationale".

Cela dit, plusieurs observateurs estimaient qu'il ne disposait pas des voix nécessaires pour accéder à ce poste prestigieux de président.

Car cette élection, censée se tenir à partir de ce lundi, n'implique que les sénateurs, les députés et des représentants régionaux.

Pour être élu, il faut obtenir les deux tiers des voix. Si aucun candidat n'est élu lors des 3 premiers tours, alors il faut décrocher la majorité absolue.

Et sans doute, le fondateur de Forza Italia n'était-il pas en mesure de rassembler sous son nom. Les nombreux scandales qui ont entaché son parcours politique ont laissé des traces.

Le champ livre pour Draghi ?

En tout cas, cette défection de Silvio Berlusconi devrait laisse le champ libre au seul autre candidat déclaré : Mario Draghi, actuel Premier ministre.

Mais voilà, Berlusconi, en jetant l'éponge, a aussi dit qu'il fallait que Draghi reste à son poste de chef du gouvernement jusqu'aux élections législatives de 2023.

Alors qui pour succéder à Sergio Mattarella ? La réponse à partir de lundi.