This content is not available in your region

Aéronautique : désorganisation du ciel américain causée par la 5G

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP, AP
euronews_icons_loading
Archives : avion cargo chinois se posant à l'aéroport JFK de New York (Etats-Unis), le 14/03/2020
Archives : avion cargo chinois se posant à l'aéroport JFK de New York (Etats-Unis), le 14/03/2020   -   Tous droits réservés  Kathy Willens/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.

Des compagnies aériennes internationales renoncent provisoirement à poser leurs avions sur le sol américain. En cause : les éventuels dangers liés au déploiement de la 5G, notamment à proximité des aéroports.

Plusieurs compagnies aériennes à travers le monde ont décidé de suspendre provisoirement leur desserte de certains aéroports des Etats-Unis. En cause : les éventuels dangers liés au déploiement de la 5G sur le sol américain, et notamment à proximité des aéroports.

Cette nouvelle technologie d'internet mobile était censée être déployée à compter de ce mercredi. Les opérateurs de téléphonie mobile ont accepté de reporter provisoirement ce déploiement.

Il n'empêche, l'affaire est à ce point sensible que même la Maison-Blanche a réagi.

"Nous avons l'espace aérien le plus sûr au monde, a assuré Jen Psaki, porte-parole de la Maison-Blanche. Nous sommes activement engagés, avec l'autorité de l'Aviation (FAA), avec celle des Télécoms (FCC), avec les opérateurs de téléphonie mobile, les compagnies aériennes et les fabricants d'équipements aéronautiques pour trouver une solution."

Le risque, mis en avant par de nombreux experts, ce sont de possibles interférences entre les ondes 5G et certains instruments de bord des avions.

"Les altimètres à bord des avions fonctionnent avec une technologie sans fil, explique David Koenig, journaliste spécialisé en aéronautique. Ils utilisent un spectre de la bande radio qui est assez proche de la bande C du spectre qui est utilisée pour la 5G."

Et en Europe ?

Mais si le déploiement de la 5G suscite des inquiétudes aux Etats-Unis, pourquoi n'en est-il pas de même en Europe, où cette technologie est progressivement installée ?

L'agence européenne de sécurité aérienne (EASA) assure travailler sur la question en collaboration avec les constructeurs aéronautiques et avec chacun des Etats membres pour évaluer le risque, et qu'à ce stade, "aucun danger n'a été identifié" (note en date du 17/12/2021)

La raison est d'ordre technique.

  • Aux Etats-Unis, les fréquences utilisées par la 5G sont celles de la bande allant de 3,7 à 3,98 gigaHertz, a
  • En Europe, les fréquences utilisées par la 5G sont celles de la bande allant de 3,4 à 3,8 gigaHertz. Ces normes ont été définies par l'Union européenne. Et cela n'empiète pas sur les fréquences plus élevées utilisées notamment par les radars.

Par ailleurs, en France, la Direction générale de l'aviation civile (Dgac) a déjà obtenu que la puissance des émissions des antennes 5G soit limitée à proximité de plusieurs aéroports, pour éviter les interférences.