EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Macron torpille la demande de moratoire sur la 5G en France

Emmanuel Macron, Elysée, 14 septembre 2020.
Emmanuel Macron, Elysée, 14 septembre 2020. Tous droits réservés Charles Platiau/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Charles Platiau/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président de la République s’exprimait depuis l’Elysée devant une centaine de patrons de la French Tech.

PUBLICITÉ

Pas de négociation pour freiner le lancement de la 5 G en France. C'est ce qu'a affirmé le chef de l'Etat Emmanuel Macron ce lundi, devant un parterre d'entrepreneurs du numérique réunis à l'Elysée. 

Le président français a ironisé sur les détracteurs de cette technologie, qu'il a comparés aux "Amish".

"La France c’est le pays des Lumières, le pays de l’innovation. Beaucoup des défis que nous avons sur tous les secteurs se révéleront par l’innovation”, a déclaré Emmanuel Macron.

"On va expliquer, débattre, tordre le cou à toutes les fausses idées. Mais oui, la France va prendre le tournant de la 5G, parce que c’est le tournant de l’innovation. Et j’entends beaucoup de voix qui s’élèvent pour nous expliquer qu’il faudrait relever la complexité des problèmes contemporains en revenant à la lampe à huile", poursuit-il. "Je ne crois pas au modèle amish. Et je ne crois pas que le modèle amish permette de relever les défis de l’économie contemporaine".

Une réponse qui intervient au lendemain de la demande de moratoire sur la mise en place de la 5 G, signée par 70 élus de gauche et écologistes, dont Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot. Ils réclament "la tenue d'un débat démocratique décentralisé", et une étude d'impact environnemental au préalable.

Le député LFI François Ruffin plaide de son côté en faveur d'un référendum, alors que l'exécutif compte bien débuter l'attribution des fréquences destinée au déploiement de cette innovation mobile dès fin septembre.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Aéronautique : désorganisation du ciel américain causée par la 5G

Louis Arnaud, l'un des quatre otages français en Iran, vient d'être libéré

Législatives en France : l'accord entre Éric Ciotti et le RN confirmé par Jordan Bardella