This content is not available in your region

Mort de l'acteur Gaspard Ulliel : le cinéma français en deuil

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Gaspard Ulliel en 2015
Gaspard Ulliel en 2015   -   Tous droits réservés  Thibault Camus/Associated Press

Le cinéma français est en deuil après la disparition de Gaspard Ulliel décédé dans un accident de ski à seulement 37 ans.

Un acteur en pleine ascension

César du meilleur espoir masculin en 2005 pour son rôle dans "Un long dimanche de fiançailles", il avait obtenu 12 ans plus tard le César du meilleur acteur pour son interprétation dans "Juste la fin du monde", où il jouait un écrivain confronté à une mort imminente. Un rôle qui semble aujourd'hui prémonitoire.

Le réalisateur canadien du film Xavier Dolan a fait part de son immense douleur : Ton rire discret, ton œil attentif. Ta cicatrice. Ton talent. Ton écoute. Tes murmures, ta gentillesse (...) C'est tout ton être qui a transformé ma vie, un être que j'aimais profondément, et que j'aimerai toujours. Je ne peux rien dire d'autre, je suis vidé, sonné par ton départ", a écrit le cinéaste sur Instagram.

L’hommage également du Premier ministre : "Gaspard Ulliel a grandi avec le cinéma et le cinéma a grandi avec lui. Ils s'aimaient éperdument", souligne Jean Castex.

Les professionnels du cinéma saluent le talent de celui qui était aussi l'égérie de Chanel, comme le rappelle le critique de films Bruno Cras : "Il était en pleine ascension, il avait encore beaucoup de choses à faire, on le voyait à la télévision, son physique magnifique dans la publicité pour Bleu de Chanel. C'est un choc pour tout le monde car c'est un acteur qui était très aimé dans la profession."

C'est un choc pour tout le monde, car c'est un acteur qui était très aimé dans la profession.
Bruno Cras
Critique de cinéma

Une enquête en cours

Gaspard Ulliel a été déclaré mort mercredi après-midi à l'hôpital de Grenoble, où il avait été transporté inconscient par hélicoptère après un accident de ski survenu la veille dans la station de La Rosière en Savoie.

Une collision avec un autre skieur au croisement de deux pistes bleus sur une zone qui n'est pas considérée comme accidentogène.

Gaspard Ulliel ne portait pas de casque. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de ce drame.