This content is not available in your region

Positive au Covid-19, Elzabeth II reçoit des vœux de prompt rétablissement

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
La reine Elizabeth II au château de Windsor le mercredi 16 février 2022.
La reine Elizabeth II au château de Windsor le mercredi 16 février 2022.   -   Tous droits réservés  Photo : Steve Parsons (Pool via AP)

La reine Elizabeth II, 95 ans, a été testée positive au Covid-19 dimanche mais ne présente que des symptômes "légers", a annoncé le palais de Buckingham, suscitant inquiétude et vœux de prompt rétablissement.

"Sa Majesté a des symptômes semblables à ceux d'un rhume"

La monarque la plus célèbre de la planète, qui vient de passer le cap des 70 ans de règne, un record pour la monarchie britannique, avait rencontré le 8 février son fils le prince Charles, deux jours avant que celui-ci soit testé positif.

Dans un communiqué dimanche, le palais de Buckingham a annoncé que_ "la reine a été testée positive au Covid aujourd'hui"_.

"Sa Majesté a des symptômes semblables à ceux d'un rhume mais s'attend à poursuivre pendant la semaine qui vient des tâches légères à Windsor", château dont elle a fait son lieu principal de résidence depuis le début de la pandémie, ajoute le texte, se montrant ainsi rassurant. "Elle continuera à recevoir une surveillance médicale et suivra toutes les recommandations appropriées."

Photo : Oli Scarff (Pool Photo via AP)
La reine Elizabeth II et Camilla lors du sommet du G7 en Cornouailles (Angleterre), le vendredi 11 juin 2021.Photo : Oli Scarff (Pool Photo via AP)

Selon les médias britanniques, la reine, qui fêtera ses 96 ans le 21 avril, est triplement vaccinée, tout comme son fils et l'épouse de ce dernier, Camilla, également testée positive récemment.

Peu après l'annonce, le palais a publié un message de félicitations de la reine aux équipes britanniques de curling pour leur succès aux JO de Pékin - or pour les femmes, argent pour les hommes - voulant montrer ainsi que la souveraine était toujours bien aux affaires.

"Surveillée de très près dans les jours qui viennent"

Le Premier ministre Boris Johnson, qui avait passé plusieurs jours en soins intensifs au printemps 2020 avec le Covid-19, lui a souhaité sur Twitter un "prompt rétablissement et un retour rapide à une bonne et éclatante santé".

Aux vœux des responsables politiques britanniques se sont par exemple ajoutés ceux du patron de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, ou du Premier ministre canadien, Justin Trudeau.

La reine "sera surveillée de très près dans les jours qui viennent", pour ce qui, si tout va bien, "n'est rien de plus qu'une petite gêne", a souligné Joe Little, rédacteur en chef de Majesty Magazine.

La nouvelle, alors que le gouvernement s'apprête à abandonner les dernières restrictions sanitaires, intervient dans un contexte chargé pour la famille royale. Le deuxième fils de la reine, le prince Andrew, a conclu un accord pour mettre un terme à une plainte aux Etats-Unis pour agressions sexuelles et Scotland Yard a ouvert une enquête liée à une fondation du prince Charles.

Chez les Londoniens rencontrés par l'AFP, la nouvelle a été accueillie avec une bienveillance teintée d'inquiétude. "Elle est un symbole de la nation", a souligné Pasquale Morese, chercheur, "elle est un peu fragile", mais "ça devrait aller, on l'espère".

Depuis sa nuit à l'hôpital en octobre, la souveraine n'est que rarement apparue en public. Mais le palais a annoncé récemment une reprise de ses activités publiques, avec notamment une cérémonie le 29 mars à l'Abbaye de Westminster à la mémoire du prince Philip, son époux, décédé l'an dernier.