Le chancelier autrichien a rencontré Vladimir Poutine à Moscou

Le chancelier autrichien Karl Nehammer
Le chancelier autrichien Karl Nehammer Tous droits réservés Alexander Zemlianichenko/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.
Tous droits réservés Alexander Zemlianichenko/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Karl Nehammer a rencontré le président russe en tête-à-tête afin de le confronter aux réalités de la guerre.

PUBLICITÉ

Le chancelier autrichien Karl Nehammer était ce lundi en visite à Moscou pour s’entretenir avec Vladimir Poutine. Il est le premier dirigeant européen à être reçu par le président russe depuis le début de l’invasion de l’Ukraine. Un tête-à-tête organisé à son initiative et en concertation avec Berlin et Bruxelles, dans le but notamment de confronter le Kremlin aux réalités de la guerre.

« Ce qui était important de mon point de vue - et je l'ai maintenant également signalé à la présidente de la Commission européenne et au chancelier allemand - c'était de réaliser une réunion en tête-à-tête, a déclaré Karl Nehammer. Il est important d'avoir un contact direct et de confronter le président russe aux réalités de la guerre telle qu'elle se déroule actuellement et, surtout, telle qu'elle affecte l'Union européenne. Ce chemin doit se poursuivre, afin qu'il n'y ait pas d'ambiguïté sur conséquences de la guerre, cela doit être très clair pour la Russie. »

Karl Nehammers'est aussi dit "plutôt pessimiste" après sa rencontre avec Vladimir Poutine, qui est selon lui dans une "logique de guerre" et veut enregistrer un "succès militaire" en Ukraine.

Le chancelier autrichien s’était il y a quelques jours rendu en Ukraine pour rencontrer le président Volodymyr Zelensky et voir de lui-même les horreurs commises à Boutcha.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Commissaire européen à la Justice : "il y a des preuves évidentes de crimes de guerre à Boutcha"

Moscou rejette toute responsabilité à Boutcha et prépare une large offensive dans le Donbass

Frappes mortelles russes sur le centre de l'Ukraine, Kyiv affirme avoir abattu un bombardier russe