Crimes de guerre russes en Ukraine : le rapport d'Amnesty International

Des corps sans vie retrouvés à Boutcha sont enterrés à la va-vite. Avril 2022
Des corps sans vie retrouvés à Boutcha sont enterrés à la va-vite. Avril 2022 Tous droits réservés AP
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des centaines d'exécutions sommaires, tortures et bombardements ont été prouvés et documentés.

PUBLICITÉ

La Russie doit faire face devant la justice à ses crimes de guerre. C'est la conclusion du rapport d'Amnesty International qui a enquêté sur les nombreuses exactions russes commises en Ukraine. Des centaines d'exécutions sommaires, tortures et bombardements ont été prouvés et documentés.

Agnès Callamard, Secrétaire générale d'Amnesty International : "Nous savons que les crimes commis contre les personnes vivant autour de Kiev, dont nous rendons compte aujourd'hui, ne sont pas simplement anecdotiques, accessoires ou collatéraux. Nous savons qu'ils font partie d'un schéma caractéristique de la conduite des hostilités par la Russie depuis le début, un schéma répété, de grande ampleur et à l'impact dévastateur."

Les exécutions de civils à Boutcha ont été qualifiées de mise en scène et de provocation par la Russie, pourtant sur place ont été retrouvés des munitions spécifiques, des livrets militaires d'entraînement en russe, autant d'éléments tendant à montrer que ce sont des unités russes spécialement entraînées qui ont perpétré ces massacres.

Selon le gouverneur de la région de Kiev, 1235 corps avaient été retrouvés dans des habitations ou dans les rues après le départ des troupes russes. 

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Russie augmente le budget de son armée

D'après un sondage, 10 % des Européens jugent possible une victoire de l'Ukraine face à la Russie

La guerre en Ukraine, les cartes en main, le 19 février 2024