PUBLICITÉ

Aux Philippines, le retour annoncé du clan Marcos à la présidence

Le futur président des Philippines devant le bureau de vote
Le futur président des Philippines devant le bureau de vote Tous droits réservés AFP
Tous droits réservés AFP
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Aux Philippines Ferdinand Marcos Junior, fils du défunt dictateur, est en passe de devenir le nouveau président. Son père avait été renversé par la rue il y a 36 ans et contraint à l'exil.

PUBLICITÉ

Aux Philippines Ferdinand Marcos Junior, le fils du défunt dictateur, est en passe de devenir le nouveau président.  Cet homme de 64 ans est largement en tête du dépouillement à la présidentielle, et sa victoire attendue réinstallera la dynastie Marcos au pouvoir, trois décennies après sa chute. Le président Marcos avait été chassé du pays en 1986. Après une immense révolte populaire, la famille Marcos était partie en exil aux Etats-Unis, avant de revenir dans le pays pour y retisser un puissant réseau de soutien politique.

 Face à Leni Robredo, sa principale rivale, Marcos Junior a mené une campagne électorale plutôt terne, attirant des foules moins nombreuses. Mais les tractations politiques, notamment une alliance avec la fille du président Duterte, lui assurent la victoire.

Après six ans de gouvernement autoritaire de Rodrigo Duterte, les militants des droits de l'Homme, les dirigeants de l'Eglise catholique et les analystes politiques craignent de voir Marcos Junior, auréolé d'une large victoire, diriger le pays de façon encore plus autocratique.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Prestation de serment du nouveau président philippin Ferdinand Marcos Jr.

Trump, plus habitué aux ovations, est copieusement hué lors de son discours à une convention

Élection présidentielle en Slovaquie : les deux candidats au coude-à-coude