This content is not available in your region

Flambée de cas de Covid-19 en Corée du Nord

Access to the comments Discussion
Par Etienne Paponaud  avec AP
euronews_icons_loading
Un employé de Songyo Knitwear Factory à Pyongyang désinfecte un atelier, le 18 mai 2022.
Un employé de Songyo Knitwear Factory à Pyongyang désinfecte un atelier, le 18 mai 2022.   -   Tous droits réservés  Jon Chol Jin/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.

La Corée du Nord a annoncé samedi 220 000 nouveaux cas de malades aux symptômes fiévreux, alors que le leader Kim Jong Un revendique des progrès dans le ralentissement de la pandémie au sein d’une population de 26 millions d‘habitants totalement non vaccinés et qui n’ont pas accès au dépistage.

La flambée épidémique soulève des inquiétudes concernant la population pauvre et isolée d’un pays qui compte l’un des pires systèmes de santé au monde. Les experts estiment que la Corée du Nord sous-estime très largement l’ampleur réelle des contaminations et du taux de mortalité – officiellement très faible – afin de protéger politiquement Kim Jong Un.

Environ 220 000 Nord-Coréens comportant des symptômes ont été identifiés au cours des 24 dernières heures (à 06h00 vendredi). 220 000 malades supplémentaires pour un 5e jour de suite.

Des chiffres très probablement sous-estimés

La Corée du Nord fait état de 2,4 millions de malades et 66 décès d’une fièvre non-identifiée qui se répand depuis fin avril. Le pays n’a pu identifier que quelques cas de Covid-19, du fait du manque de tests. Après deux ans de dénégation, le pays a reconnu les premières infections au variant omicron du coronavirus la semaine dernière.

Malgré un cruel manque de moyens sanitaires, Pyongyang a mobilisé plus d’un million de soignants pour identifier les malades et les placer en quarantaine. Kim Jong Un a également imposé des restrictions strictes, interdisant les déplacements entre les villes, et mobilisés des milliers de soldats pour approvisionner les pharmacies de Pyongyang, la capitale, au centre de la flambée épidémique.

Au cours d’une réunion du Politburo, Kim Jong Un a insisté sur la reprise en main du cours de l’épidémie dans le pays et appelé à renforcer la vigilance pour maintenir la « tendance positive » de la campagne anti-virus, selon KCNA (agence gouvernementale de presse). Mais le leader a également fait allusion à un possible relachement des restrictions afin de redonner de l’air à une économie malmenée, en ordonnant une modification des règles sanitaires susceptible de revitaliser l’économie nationale.

Selon KCNA, les membres du Politburo débattaient de moyens « plus raisonnés et efficaces » de mise en œuvre de la politique gouvernementale

Washington et Séoul proposent leur aide à Pyongyang

Les Etats-Unis et la Corée du Sud ont proposé samedi leur aide à la Corée du Nord pour combattre l'épidémie de Covid-19.

"Les deux dirigeants expriment leur préoccupation concernant la récente épidémie de Covid-19" en Corée du Nord et "sont prêts à travailler avec la communauté internationale pour fournir une assistance" à Pyongyang, selon un communiqué conjoint publié à l'issue d'un sommet à Séoul entre les présidents américain Joe Biden et sud-coréen Yoon Suk-yeol.