This content is not available in your region

Jubilé de platine d'Élisabeth II : le Royaume-Uni célèbre les 70 ans de règne de sa souveraine

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
Elizabeth II et le duc de Kent depuis le balcon du Palais de Buckingham (2 juin 2022)
Elizabeth II et le duc de Kent depuis le balcon du Palais de Buckingham (2 juin 2022)   -   Tous droits réservés  Aaron Chown/AP

Élisabeth II est apparue ce jeudi depuis le balcon du Palais de Buckhingham où elle a été acclamée par la foule venue fêter les 70 ans de règne de sa souveraine, un record dans la monarchie britannique.

Les Britanniques communient autour de leur Reine

Élisabeth II était montée sur le trône à 25 ans, le 6 février 1952, à la mort de son père, George VI.

Ce jubilé de platine est célébré en grande pompe durant ce week-end prolongé de quatre jours au Royaume-Uni.

Au menu des festivités jusqu’à dimanche : parade militaire, cérémonie au château de Windsor, messe à la cathédrale Saint-Paul de Londres, concert, défilés populaires dans le centre de Londres, déjeuners de quartiers et fêtes de rue. Pour l'occasion, les artères de la capitale britannique sont ornées de drapeaux, fanions et de portraits de la Reine.

A 96 ans, Élisabeth II demeure très populaire auprès de ses sujets pour qui elle symbolise la stabilité dans un Royaume qui a vu se multiplier ces dernières années les bouleversements et les crises, à l'image du Brexit ou de la pandémie.

La monarchie en voie de disparition ?

Mais la santé de la Reine inquiète. Depuis la mort de son époux, le Prince Philip, il y a un an, et un séjour à l'hôpital en octobre, ses apparitions officielles se font de plus en plus rares. Pour la première fois en mai, c'est son fils, le prince Charles, qui l'a représentée lors du discours du trône au Parlement.

Dans cette ambiance de fin de règne, la monarchie a traversé plusieurs crises ces dernières années et se trouve confrontée à des critiques croissantes, notamment dans les anciennes colonies, concernant le passé esclavagiste de l'Empire britannique. Après la Barbade l'année dernière, la Jamaïque a indiqué vouloir couper le cordon avec la couronne pour devenir une République.

Au Royaume-Uni, la reine reste choyée par ses sujets avec 75% d'opinions favorables selon l'institut YouGov mais son héritier Charles est bien moins apprécié (50%).

Les jeunes sont plus partagés que leurs aînés sur la monarchie, et, tous âges confondus, seuls 39% des Britanniques pensent que l'institution existera encore dans 100 ans.