This content is not available in your region

À Kyiv, von der Leyen réitère le soutien de l'UE à l'Ukraine "aussi longtemps qu'il le faudra"

Access to the comments Discussion
Par Euronews & AFP
euronews_icons_loading
La Présidente de la Commission Européenne, Ursula von der Leyen, et le président Volodymyr Zelensky, à Kiev, le 15 septembre 2022
La Présidente de la Commission Européenne, Ursula von der Leyen, et le président Volodymyr Zelensky, à Kiev, le 15 septembre 2022   -   Tous droits réservés  Efrem Lukatsky / Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

En déplacement dans la capitale ukrainienne, la présidente de la Commission européenne a assuré que l'UE soutiendrait l'Ukraine "aussi longtemps qu'il le faudra" et a appelé à fournir au pays "toute l'aide militaire" nécessaire. Elle a également plaidé en faveur d'une comparution de Vladimir Poutine devant la justice internationale.

L’Union Européenne reste solidaire de l’Ukraine. En visite à Irpin avec la Première dame Olena Zelenska, puis à Kyiv avec le président Volodymyr Zelensky ce jeudi 15 septembre, a promis que l'Union Européenne soutiendrait l'Ukraine "aussi longtemps" qu'il le faudrait face à la Russie.

Il s'agissait de la troisième visite en Ukraine pour Ursula von der Leyen – qui a reçu jeudi une décoration ukrainienne de la part de Volodymyr Zelensky – mais de sa première depuis que l'Ukraine est devenue un Etat candidat à l'entrée dans l'UE. Elle avait indiqué avant son voyage que les discussions porteraient sur la manière de "rapprocher nos économies et nos populations au moment où l'Ukraine avance vers l'accession" à l'Union. Elle a également confirmé une aide financière de 5 milliards d'Euros pour Kiev proposée par la Commission début septembre.. "V_ous aurez vos amis européens à vos côtés aussi longtemps qu'il le faudra. Nous sommes amis pour toujours_", a-t-elle lancé.

Tweet d'Ursula von der Leyen à Irpin, près de Kiev, en Ukraine

Un soutien dont le coût est "élevé", a-t-elle reconnu compte tenu de la crise énergétique que traverse l'Europe, mais "notre liberté, l'ordre pacifique international et la démocratie n'ont pas de prix". De son côté, l'Ukraine a pour "priorité" de faire partie du marché commun de l'Union européenne, où les biens, services et capitaux peuvent circuler librement entre les pays, a souligné le président ukrainien. "L_a question prioritaire pour nous est l'intégration de l'Ukraine au sein du marché commun de l'U.E., comme nous sommes sur le chemin vers un statut d'Etat membre de l'U.E._", a-t-il déclaré. Les Européens avaient entériné en juin la candidature de l'Ukraine, qui ambitionne également de rejoindre l'OTAN.

Poutine devant la justice internationale

Ce déplacement intervenait alors que la contre-offensive ukrainienne a engrangé plusieurs succès au cours des derniers jours, la "quasi-totalité" de Karkhiv étant désormais libérée. Et au-delà de son soutien direct à l'Ukraine, la présidente de la Commission européenne a plaidé en faveur d'une comparution de Vladimir Poutine devant la justice internationale. "Il faut que Poutine perde cette guerre et réponde de ses actes, c'est important pour moi", a déclaré Ursula von der Leyen à la chaîne de télévision du quotidien Bild. "Les fondements de notre système de droit international demandent que nous poursuivions de tels crimes et, au bout du compte, c'est Poutine qui en est responsable", a-t-elle ajouté, estimant "possible" que le chef de l'Etat russe puisse un jour être traduit devant la justice internationale.

De l’autre côté de l’Atlantique, le Etats-Unis accentuent eux-aussi leur pression sur Moscou, en sanctionnant 22 mandataires russes, dont 5 accusés d’avoir volé des centaines de tonnes de céréales pendant le blocus d’Odessa.

Tweet du Secrétaire d'Etat américain Antony Blinken

A Potsdam, Wladimir Klitschko réclame un plus grand engagement de l'Allemagne

En Allemagne, le chancelier Olaf Scholz a voulu rendre hommage au peuple ukrainien en leur décernant le Potsdam M100 Media Prize. Wladimir Klitschko, frère du maire de Kyiv, Vitali Klitschko, et ancien champion du monde de boxe servant actuellement membre de la défense territoriale de la capitale en profité pour dénoncer l'inaction de Berlin: "Cet engagement que vous avez pris envers l'Ukraine, envers nous, je voudrais l'entendre non seulement en paroles, mais aussi le voir se concrétiser en actes."

Il a aussi appelé les autorités européennes à imposer des restrictions totales sur les visas pour les citoyens russes, afin qu'ils ne puissent plus voyager en Europe tant que la guerre continue.