Nouvelle nuit de colère et de manifestations en Iran

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
Manifestation de colère en Iran après la mort d'une jeune femme
Manifestation de colère en Iran après la mort d'une jeune femme   -   Tous droits réservés  Vahid Salemi/Copyright 2022 The Associated Press

En Iran la colère ne retombe pas après la mort de Mahsa Amini, une jeune femme arrêtée pour avoir montrer quelques mèches de cheveux. La répression non plus. Sur ces images, des manifestants sont dispersés à coups de gaz lacrymogène.

Depuis une semaine, les grandes villes d'Iran s'enflamment la nuit : des manifestations contre le port obligatoire du hijab, ce foulard qui recouvre les têtes des femmes, se terminent dans le sang. Déjà 35 morts selon les autorités iraniennes qui démentent toute implication, au moins 50 selon des ONG. 

Et les arrestations se multiplient. Plus de 730 personnes interpellées, accusées d'avoir participé à ces rassemblements. Vendredi soir, le ministre de l'Intérieur a de nouveau affirmé que Mahsa Amini n'avait pas été battue par les forces de l'ordre.

Une version qui ne passe pas. A Erbil, au Kurdistan irakien, quelques centaines de manifestants se sont rassemblés devant les bureaux des Nations unies. Objectif : dénoncer le meurtre de la jeune femme et les féminicides en Iran. 

Mahsa Amini, 22 ans a été arrêtée à Téhéran pour "port de vêtements inappropriés". Elle est décédée trois jours plus tard pour des raisons toujours inconnues.