Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Crise énergétique : Ursula von der Leyen appelle les Etats membres à être solidaires et unis

Access to the comments Discussion
Par euronews
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, lors d'une déclaration devant les députés du Parlement européen, le 5 octobre 2022
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, lors d'une déclaration devant les députés du Parlement européen, le 5 octobre 2022   -   Tous droits réservés  Frederick FLORIN / AFP   -  

Comment renforcer la sécurité énergétique en Europe face aux perturbations causées par la guerre en Ukraine ?

Ursula von der Leyen a dévoilé de nouvelles mesures : redistribution des bénéfices des taxes sur l'énergie entre les États membres vulnérables, diversification des sources d'approvisionnement et achat collectif de gaz. Mais pour cela, précise la présidente de la Commission européenne, l'unité est essentielle : "Dans la poursuite de notre action, deux choses restent primordiales : l'action dans l'unité et l'action dans la solidarité. Nous devons protéger les fondamentaux de notre économie, et en particulier notre marché unique. Le marché unique est la force de notre Union européenne, c'est de là que vient la richesse de l'UE. Sans une solution européenne commune, nous risquons la fragmentation. Si chaque État membre fait cavalier seul, nous aurons une fragmentation dont nous ne voulons pas."

Le chef de la diplomatie européenne a lui exhorté les États membres à ne pas faiblir dans leur détermination à soutenir l'Ukraine car les deux entités dit-il ont une cause commune : "C'est ici qu'il faut demander aux Européens de comprendre ce qui se passe, car notre soutien à l'Ukraine n'est pas seulement une question de générosité. Notre soutien à l'Ukraine doit être indéfectible car la sécurité de l'Ukraine est intrinsèquement liée à la nôtre ; ce qui se passe là-bas est aussi notre avenir" souligne Josep Borrell.

Dans le cadre de sa réponse à la guerre en Ukraine, l'Union Européenne entend également mieux protéger ses infrastructures critiques. Les fuites des gazoducs Nord Stream 1 et 2 causées par un sabotage présumé soulignent la vulnérabilité des infrastructures énergétiques de l'Europe.