Mondial au Qatar : plusieurs villes françaises s'opposent à l'installation de Fan zones

Archives - Supporters de foot regardant un match sur un grand écran à Francfort (Allemagne), le 18/05/2022
Archives - Supporters de foot regardant un match sur un grand écran à Francfort (Allemagne), le 18/05/2022 Tous droits réservés Michael Probst/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Par Stephane HamalianEuronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Coupe du monde de football au Qatar : plusieurs villes françaises refusent d'installer des écrans géants dans leurs rues pour des raisons humanitaires et environnementales.

PUBLICITÉ

Plusieurs importantes municipalités françaises dont Paris, Lille, Bordeaux, Lyon et Toulouse ne diffuseront pas sur écrans géants le Mondial de football au Qatar, une compétition jugée problématique en raison des conditions de travail des ouvriers ayant travaillé sur les chantiers des stades, et de son impact écologique.

Depuis le week-end, pour des raisons similaires, plusieurs maires de grandes villes, toutes couleurs politiques confondues ont annoncé renoncer aux festivités de ce Mondial et ce quelles que soient les performances des Bleus.

D'autres villes telles que Nice et Cannes et Perpignan se décideront en fonction des résultats de l'équipe de France.

Dans la population, la question divise : certains vont tout simplement boycotter les matchs. Et même pour les plus grands fans de ballon rond, qui vont suivre le parcours de l'équipe de France, le sujet ne laisse pas indifférent.

D'après un comptage réalisé par le journal britannique The Guardian, au moins 6 500 personnes seraient décédées sur les chantiers des stades du petit Emirat riche en hydrocarbure. Le bilan officiel n'est que de trois morts, tandis que l'Organisation internationale du travail (OIT) fait état dans un rapport de 50 travailleurs décédés, principalement immigrés, dans des accidents du travail en 2020.

Les considérations écologiques sont également invoquées dans ces boycotts, le Mondial se jouant dans un pays au climat extrêmement chaud, ce qui a poussé au décalage de la compétition en plein hiver. Face à ces températures très élevées la plupart de stades vont devoir être climatisés, suscitant de lourdes critiques relatives à l'impact écologique de ce mondial.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Qatar : J-30 avant le lancement d'une Coupe du monde de football controversée

[No Comment] Dans les coulisses de la fabrication du trophée de la Coupe du monde 2022

Football : le stade de la finale de la Coupe du monde au Qatar est prêt