Tuerie en Thaïlande : des familles endeuillées rassemblées dans un temple bouddhiste

Access to the comments Discussion
Par Euronews  avec AFP, AP
Les parents d'un enfant tué en deuil au temple Wat Rat Samakee dans la ville d'Uthai Sawan, au nord-est de la Thaïlande, dimanche 9 octobre 2022.
Les parents d'un enfant tué en deuil au temple Wat Rat Samakee dans la ville d'Uthai Sawan, au nord-est de la Thaïlande, dimanche 9 octobre 2022.   -   Tous droits réservés  Photo : Wason Wanichakorn (Copyright 2022 The AP. All rights reserved)

Plusieurs familles en deuil se sont réunies ce dimanche dans le temple bouddhiste Rat Samakee en Thaïlande, trois jours après la tuerie qui a fait 36 morts dont 24 enfants.

Ce temple est l'un des trois édifices religieux à accueillir les corps des victimes jusqu'à la crémation prévue ce mardi.

Des plateaux de nourriture, de jouets et de lait ont notamment été donnés en guise d'offrandes aux esprits de leurs enfants tués.

Un ancien policier à l'origine de la tuerie

Un ancien policier armé d'un pistolet 9 mm acheté légalement et d'un long couteau a tué jeudi 36 personnes, dont 24 enfants (21 garçons et 3 filles), dans un périple meurtrier d'environ trois heures qui a débuté dans une crèche du district de Na Klang en milieu de journée.

L'homme de 34 ans a ensuite pris la route et renversé des passants, jusqu'à se rendre à son domicile, "pas loin" de la crèche, selon la police. Il y a tué son épouse et leur garçonnet, puis s'est donné la mort.

Le Premier ministre Prayut a ordonné une enquête rapide sur le massacre. La police a indiqué qu'elle allait interroger 180 témoins.

Le tireur avait été renvoyé de la police pour abus de drogues. Plusieurs personnes de cette province rurale ont déclaré à l'AFP qu'il était connu pour son addiction à la méthamphétamine.