Guerre en Ukraine : la situation au 14 novembre, cartes à l'appui

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Sasha Vakulina
Sasha Vakulina   -   Tous droits réservés  Euronews

Pas de pause dans les hostilités à l'approche de l'hiver pour l’armée russe qui se prépare à lancer une nouvelle offensive dans la région de Donetsk, selon l’Institut américain pour l’étude de la guerre (ISW).

Le groupe de réflexion estime que si l'Ukraine a remporté une victoire importante à Kherson, il n’est pas encore temps de réduire l'aide ou de faire pression pour des cessez-le-feu ou des négociations, mais plutôt d'aider Kyiv à profiter de sa dynamique dans des conditions qui lui sont actuellement favorables.

L’armée ukrainienne va désormais probablement consolider son contrôle de la rive ouest du Dniepr, laisser suffisamment de forces pour dissuader toute tentative russe de retraverser le fleuve, et en réaffecter ailleurs pour des opérations défensives et contre-offensives.

Selon l’Institut américain pour l’étude de la guerre, les opérations offensives russes dans la région de Donetsk vont s'intensifier dans les semaines à venir avec l'arrivée de militaires mobilisés supplémentaires et de troupes retirées de l'ouest de Kherson. Les forces ukrainiennes vont être mises à rude épreuve dans la région, et Kyiv devra très probablement réaffecter des troupes pour se défendre contre ces nouvelles offensives russes.

À Louhansk, les forces ukrainiennes continuent à réaliser des avancées limitées et des renforts venus de l'ouest de Kherson pourraient leur permettre d'obtenir de meilleurs résultats.

L’Institut américain pour l’étude de la guerre estime que le renforcement des positions défensives russes dans la région de Louhansk n’empêche pas la progression ukrainienne.

Les deux camps se battent actuellement dans des conditions très boueuses. Et les combats devraient s’intensifier avec l’arrivée de l’hiver. La chute des températures va geler le sol et le rendre plus propice à l’utilisation de véhicules blindés.

L’Institut américain pour l’étude de la guerre indique qu’il y a de grandes chances que les forces ukrainiennes poursuivent les opérations de contre-offensive déjà en cours.

Estimant que toute tentative de cessez-le-feu ou de cessation des hostilités serait à l'heure actuelle très favorable à la Russie.