Pékin appelle les plus âgés à se faire vacciner, alors que la colère gronde contre le "zéro covid"

Des Chinois portant le masque
Des Chinois portant le masque Tous droits réservés Andy Wong/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Par Laurence Alexandrowicz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Seuls 65% des habitants de plus de 80 ans sont pleinement vaccinés en Chine, et le pouvoir veut accélérer leur couverture sanitaire, alors que le virus connaît une recrudescence malgré la politique "zéro covid", de plus en plus critiquée.

PUBLICITÉ

La Chine accélère la vaccination des personnes âgées pour lutter contre la recrudescence des cas de Covid ces derniers jours. Seuls 65% des habitants de plus de 80 ans sont pleinement vaccinés, alors que la Chine n'a toujours pas approuvé les vaccins à ARN, réputés plus efficaces.

 La politique "zéro Covid" de la Chine, avec des quarantaines, des villes entières confinées, provoque la lassitude et la colère des populations. Des manifestations appelant – et c'est rare – à la démission du président, ont donné lieu à des arrestations. Les étudiants ont été renvoyés chez eux, officiellement pour contrer le covid, mais certains estiment que disperser les élèves évitera des foyers de rébellion dans les universités.

L'ambassadeur de Chine au Royaume-Uni a été convoqué au ministère des Affaires étrangères après l'arrestation d'un journaliste de la BBC qui couvrait les manifestations contre la politique "zéro Covid" du régime à Shanghai, ont indiqué mardi des sources gouvernementales britanniques.

 Selon la BBC, il a été "battu et frappé à coups de pied" par la police à Shanghai. Lundi, le ministre des Affaires étrangères britannique James Cleverly avait qualifié ces faits de "profondément inquiétants".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Covid-19 en Chine : l'OMS "préoccupée", Pékin assure communiquer "en toute transparence"

France : triple épidémie, la question du port du masque obligatoire fait débat

L'Italie confirme son retrait des Nouvelles routes de la soie