Mondial 2022 : vols annulés, pas de billets... La galère pour des supporters marocains

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
Archives : supporters marocains après la qualification de leur équipe en demi-finale face au Portugal, le 10 décembre au stade Al-Thumama à Doha
Archives : supporters marocains après la qualification de leur équipe en demi-finale face au Portugal, le 10 décembre au stade Al-Thumama à Doha   -   Tous droits réservés  KARIM JAAFAR / AFP

La fête devait être encore plus belle pour les supporteurs des Lions de l'Atlas. La compagnie nationale, Royal Air Maroc (RAM), avait annoncé ce lundi la mise en place d'un véritable pont aérien avec 30 vols spéciaux opérés mardi et mercredi entre Casablanca et Doha pour acheminer les fans marocains en vue de la demi-finale de la Coupe du monde de football contre la France. De son côté, la fédération marocaine avait promis de distribuer 13 000 billets pour le match. Mais patatras, à quelques heures de la rencontre, puisque la compagnie aérienne nationale marocaine a annoncé qu'elle annulait une partie des vols prévus. Pour d'autres Marocains arrivés au Qatar, c'est aussi une désillusion car ils n'ont pu obtenir les précieux sésames pour pénétrer dans l'antre du stadeAl-Janoub ou se jouera la seconde demi-finale ce soir à 20 heures, heure de Bruxelles.

Sept vols annulés selon Royal Air Maroc

"Suite aux dernières restrictions imposées par les autorités qataries, Royal Air Maroc a le regret d'informer les clients de l'annulation de leurs vols opérés par Qatar Airways", a indiqué la RAM dans un communiqué, sans détailler les raisons de cette annulation.

Les sept vols annulés impactent "2 100 passagers. Les 23 autres vols opérés par la RAM sont toujours maintenus", a déclaré à l'AFP une source proche du dossier. D'autres sources avancent un plus grand nombre de vols annulés, voire la totalité. 

En faisant un tour sur la page Facebook de la compagnie aérienne, le "dispositif historique" est toujours en bonne place. 

A Doha, des supporters marocains arrivés à bord des premiers vols de ce pont aérien et rencontrés par l'AFP en fin d'après-midi mardi ont expliqué que la Fédération marocaine de football (FRMF) leur avait promis des billets dont ils ne disposaient pas encore à leur arrivée.

Des vidéos postées ce mercredi sur les réseaux sociaux montrent des groupes de supporters marocains bloqués par les forces de l'ordre qataries à l'aéroport Hamad.

D’après des témoignages sur Twitter, ces supporters refusaient de quitter l’aéroport tant qu’ils n’avaient pas de billets pour la demi-finale.

"Nous avons décidé de voyager hier soir après que la RAM a décidé de proposer des billets (d'avion) au prix symbolique de 5 500 dirhams (450 EUR)", a expliqué à l'AFP Amjad Larbi, 25 ans, qui a voyagé sans ticket pour le match.

Anas Kolfa, 31 ans, arrivé à Doha mardi, a pu récupérer gratuitement le précieux sésame en fin de soirée auprès de la FRMF qui avait acheté des tickets à la FIFA, selon lui.

Mourad Louerad, 21 ans, lui, n'a pas obtenu de ticket.

"J’ai pris l’avion parce qu’on nous a dit que les tickets étaient disponibles à l’aéroport de Doha", a-t-il confirmé à l'AFP.

"On nous a promis au Maroc qu’ils allaient être distribués à l’aéroport aux personnes arrivées à bord des vols de la RAM. Après, on nous a demandé d’aller au stade al-Janoub mais nous n’avons rien trouvé", a-t-il encore témoigné.

Des billets "quatre ou cinq fois" plus cher au marché noir

Selon un autre supporter, Amine Farid, un informaticien de 31 ans, "le grand problème, c’est le marché noir… Les tickets sont vendus quatre ou cinq fois leur prix".

D'autres ont dénoncé le clientélisme et le favoritisme des officiels de la fédération qui "donnent des tickets à leurs amis et connaissances".

Il n'a pas été possible de joindre la fédération marocaine de football 

Un message appelant les supporters "à ne pas se rendre dans les deux aéroports (de Doha) jusqu'à ce qu'ils aient obtenu des billets pour les matches", a été posté mercredi matin sur le compte Twitter de l'aéroport international Hamad, où arrivent les vols en provenance de Casablanca.

"Nous rappelons aux supporters que l'aéroport international Hamad et l'aéroport de Doha ne sont pas des sites officiels pour obtenir des billets pour les matches de la Coupe du monde", spécifie également ce message.

Dans l'après-midi, l'aéroport Hamad était calme, quelques supporters marocains débarquaient munis de leur carte Hayya, faisant office de visa d'entrée, certains avec billet, d'autres sans billet mais espérant en trouver.

Contactées par l'AFP, les autorités qataries n'ont pas donné suite.

A la veille de la demi-finale, le comité chargé de la sécurité du tournoi avait rappelé sur Twitter que "les fans sans billet ne seront pas autorisés dans l'enceinte et autour des stades" et que tous les billets "scannés (à l'entrée, ndlr) sont enregistrés et ne peuvent donc pas être réutilisés pour accéder au stade". 

Quoi qu'il en soit, les Lions de l'Atlas pourront à nouveau compter sur leur 12e homme, puisque selon les estimation qui circulent à moins de 4 heures du coup de sifflet, le stade Al-Janoub sera acquis à leur cause, avec des dizaines de milliers de Marocains dans les travées de l'enceinte contre dix fois moins de Français.