A l'âge de 92 ans, Mari Cruz Alonso étudie encore comme des milliers d'autres adultes en Espagne

Mari Cruz Alonso en cours pour adultes à Madrid à 92 ans, Espagne, 14 décembre 2022
Mari Cruz Alonso en cours pour adultes à Madrid à 92 ans, Espagne, 14 décembre 2022 Tous droits réservés Euronews
Par Carlos Marlasca
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

"Quand j'étais petite, il y avait la guerre et je n'allais pas à l'école, il n'y avait pas d'école dans mon village...", Mari Cruz Alonso nous explique pourquoi, malgré son âge avancé, elle continue d'aller en cours.

PUBLICITÉ

"Il n'est jamais trop tard pour apprendre". A 92 ans, Mari Cruz Alonso applique cet adage dans sa vie au quotidien. Elle utilise toujours son cahier et son stylo pour prendre des notes aux cours pour adultes qu'elle suit quatre jours par semaine. 

Cette motivation sans faille remonte à très loin. "Je voulais apprendre parce que je ne savais rien. Quand j'étais petite, il y avait la guerre et je n'allais pas à l'école, il n'y avait presque pas d'école dans mon village, et quand je me suis mariée, je me suis consacrée aux études", explique Mari Cruz. 

Elle prend des cours dans une classe dans l'un des soixante-dix centres d'éducation pour adultes dans la région de Madrid. Malgré son âge avancé, Mari Cruz suscite l'admiration de ses camarades de classe. 

"Je pense qu'elle est très douée. Surtout en mathématiques, elle aime beaucoup les maths, elle résout très bien les multiplications, elle connaît les tables de multiplication mieux que moi", dit José Luis Caballero Iglesias, un des élèves du centre.  

En classe, ils apprennent également l'anglais et ils ont des cours de science. Il y a aussi des surprises pour les jours spéciaux, comme l'anniversaire de Mari Cruz, où ses camarades de classe lui ont préparé une fête.

Une solution pour lutter contre la solitude des personnes âgées ?

Le cas de Mari Cruz n'est pas unique. Selon le ministère espagnol de l'Éducation, il y a environ 200 000 étudiants dans ces centres d'éducation pour adultes en Espagne. Environ 10% d'entre eux, ont plus de 64 ans et la plupart sont des femmes. 

Les enseignants affirment qu'en plus de renforcer leurs capacités intellectuelles , ces cours permettent de lutter contre la solitude des personnes âgées.

"Ici tout le monde, soutient Mari Cruz et la protège parce qu'elle est la plus âgée. Mais le plus important, c'est que cette solidarité soit réciproque, que chacun se sente soutenu ici", dit Isabel Marin, une des enseignantes du centre. 

Cette année, plus de 140 pays se sont engagés auprès de l'UNESCO à concrétiser le droit à l'apprentissage tout au long de la vie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'école en France, un cadre sûr et inconnu pour les enfants réfugiés ukrainiens

En Afghanistan, la jeunesse menacée par le manque d'éducation et la famine

Éducation, distraction, compétition... A Budapest, le jeu d'échecs dévoile ses multiples facettes