EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Guerre en Ukraine : escale en Pologne pour Zelensky de retour de Washington

Un procureur observe des pièces collectées de roquettes russes utilisées pour attaquer la ville de Kharkiv, Ukraine, jeudi 22 décembre 2022.
Un procureur observe des pièces collectées de roquettes russes utilisées pour attaquer la ville de Kharkiv, Ukraine, jeudi 22 décembre 2022. Tous droits réservés Evgeniy Maloletka/Copyright 2020 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Evgeniy Maloletka/Copyright 2020 The AP. All rights reserved
Par euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président ukrainien a été chaleureusement accueilli par son homologue polonais ce jeudi et s'est félicité de la prochaine livraison par les Etats-Unis du système de défense antimissile Patriot.

Volodymyr Zelensky a fait escale en Pologne sur le chemin du retour après sa visite à Washington.

PUBLICITÉ

Le président ukrainien a été accueilli par son homologue polonais Andrzej Duda. Il a exprimé sa gratitude à son voisin pour l'aide apportée depuis le début de la guerre. Les entretiens ont duré environ deux heures. Les dirigeants ont mis l'accent sur le renforcement des capacités de défense de l'Etat ukrainien.

Volodymyr Zelensky s'est notamment félicité de la prochaine livraison par les Etats-Unis du système de défense antimissile Patriot.

De son côté, Vladimir Poutine a balayé les bénéfices pour l'Ukraine. "Concernant le Patriot, c'est un système assez vieux. Il ne fonctionne pas comme notre (système) S-300. Mais nos opposants partent du principe que c'est une arme défensive. Très bien, on va garder ça à l'esprit. Et il existe toujours un antidote", a déclaré Vladimir Poutine au cours d'une conférence de presse.

Poutine dit vouloir terminer la guerre "au plus tôt"

Il a ajouté que la livraison de Patriot était "vaine". "C'est seulement un moyen de prolonger le conflit."

"Notre but, ce n'est pas de faire tourner le conflit comme un volant d'inertie, mais, au contraire, de terminer cette guerre et nous aspirons à cela", a affirmé le président russe. "Nous nous efforcerons de faire en sorte que cela se termine. Et le plus tôt sera le mieux, bien sûr".

Sur le terrain, les troupes russes ont reçu la visite du ministre de la défense Sergueï Choïgu. Dans la vidéo publiée par Moscou, on le voit inspecter des troupes et discuter avec des officiers.

Dans le même temps, le directeur général de l'AIEA, l'Agence internationale de l'énergie atomique, Rafael Grossi a rencontré à Moscou, le directeur de Rosatom, l'entreprise publique russe spécialisée dans l'énergie nucléaire. 

L'objectif : obtenir un accord sur la création d'une zone de protection autour de la centrale de Zaporijia, qui est toujours occupée par l'armée russe et fait l'objet de dangereux accrochages.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

No Comment : au moins 6 blessés dans une frappe aérienne russe sur Kharkiv

L'Ukraine plongée dans l'obscurité alors que la Russie s'attaque au réseau électrique

Ukraine : pas d'avancée russe majeure selon l'OTAN, Poutine dit ne pas vouloir s'emparer de Kharkiv