Après le séisme, des Syriens réfugiés en Turquie veulent rentrer chez eux

Des familles syriennes attendent au poste-frontière de Cilvegozu, en Turquie, pour pouvoir entrer en Syrie.
Des familles syriennes attendent au poste-frontière de Cilvegozu, en Turquie, pour pouvoir entrer en Syrie. Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Anelise Borges
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Au poste-frontière de Cilvegozu, après avoir tout perdu, des dizaines de familles syriennes attendent de pouvoir retrouver leurs proches en Syrie.

PUBLICITÉ

Au poste-frontière de Cilvegozu, un des rares passages que le régime syrien a accepté d'ouvrir pour que l'aide puisse entrer en Syrie et atteindre certaines des zones touchées par les tremblements de terre, les camions ne sont pas les seuls à patienter.

Des dizaines de familles syriennes attendent de pouvoir rentrer dans leur pays elles aussi. Certains racontent qu'ils vivent en Turquie depuis plusieurs années mais que leurs maisons ont été détruites dans cette tragédie. Pour beaucoup, la priorité est maintenant de rentrer et d'essayer de rejoindre leurs proches, peut-être blessés ou tués dans cette catastrophe. Ils veulent voir si quelque chose de leur vie antérieure est encore debout.

Jamal a 55 ans, il vient d'Idlib et veut rentrer dans sa ville, malgré la guerre.

Euronews
Jamal, réfugié syrien en Turquie depuis plusieurs années, veut retourner à Idlib, en Syrie.Euronews

 "Mes proches sont blessés", explique-t-il. Comme la plupart des gens qui attendent à la frontière, Jamal a quitté la Syrie pour tenter d'avoir une vie meilleure en Turquie, il y a plusieurs années. Le tremblement de terre de la semaine dernière a détruit le peu de choses que ces personnes avaient réussi à reconstruire et leur offre un choix impossible : rester dans une zone sinistrée ou retourner dans une région en guerre.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Séisme en Turquie : un homme et une femme retrouvés vivants treize jours après le drame

Les miraculées de Kahramanmaras

Ankara et Athènes veulent surmonter leurs différends