Les Européens vont accélérer les fournitures d'armes et de munitions à l'Ukraine

Dmytro Kuleba (g.), Jens Stoltenberg et Josep Borrell.
Dmytro Kuleba (g.), Jens Stoltenberg et Josep Borrell. Tous droits réservés Virginia Mayo/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Les pays membres de l'UE vont puiser dans leurs stocks pour accélérer les fournitures d'armes et de munitions pour l'Ukraine, a assuré mardi le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.

PUBLICITÉ

Les pays membres de l'UE vont puiser dans leurs stocks pour accélérer les fournitures d'armes et de munitions pour l'Ukraine, a assuré mardi le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.

"J'ai envoyé une lettre à tous les ministres de la Défense de l'UE, qu'ils recevront aujourd'hui, pour leur demander de fournir des munitions à l'Ukraine tirées de leurs stocks et provenant des commandes déjà passées", a précisé Josep Borrell au cours d'un point de presse au siège de l'Otan.

Aux côtés du secrétaire général de l'Alliance atlantique Jens Stoltenberg et du ministre des Affaires étrangères ukrainien Dmytro Kuleba, M. Borrell s'est dit confiant dans une décision "la semaine prochaine" à ce sujet. La priorité est aux obus de 155 mm utilisés par l'artillerie.

"Il y a urgence. Nous devons mobiliser rapidement les moyens dont nous disposons", a-t-il insisté_. "Il faudra ensuite renforcer la capacité de production de notre industrie"_, a-t-il insisté.

M. Borrell a défendu le mécanisme dit "Facilité européenne pour la paix", déjà complété à hauteur de deux milliards d'euros, qui permet de "débloquer davantage de fonds en évitant la bureaucratie des institutions et le passage au Parlement européen".

"L'Ukraine a le droit de se défendre contre une agression injustifiée et nous avons le droit de l'aider à se défendre", a insisté Josep Borrell en réponse au discours du président russe Vladimir Poutine.

"Les chars, l'artillerie, les système de défense anti-aériens promis doivent devenir réalité et arriver en Ukraine avant que la Russie ne passe à l'offensive", a insisté de son côté Jens Stoltenberg.

"Vladimir Poutine se prépare à la guerre. Il mobilise de plus en plus de forces et se tourne vers la Corée du Nord et l'Iran pour se procurer des armes", a-t-il averti.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le nucléaire au secours du réchauffement climatique ?

Bruxelles s'apprête à envoyer à l'Ukraine des milliards provenant d'avoirs russes gelés

Des agriculteurs manifestent à Bruxelles