PUBLICITÉ

Salvador : transfert des premiers membres de gangs dans la nouvelle méga-prison

La nouvelle prison va pouvoir accueillir 40 000 membres présumés des "maras".
La nouvelle prison va pouvoir accueillir 40 000 membres présumés des "maras". Tous droits réservés Michael Macor/San Francisco Chronicle
Tous droits réservés Michael Macor/San Francisco Chronicle
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les 2000 premiers prisonniers membres des "maras" ont été transférés vendredi dans la "plus grande méga-prison des Amériques", conçue pour accueillir 40.000 détenus.

PUBLICITÉ

Les 2000 premiers prisonniers membres des "maras" ont été transférés vendredi dans la "plus grande méga-prison des Amériques", conçue pour accueillir 40 000 détenus, a annoncé le président du Salvador, Nayib Bukele, qui mène une "guerre" contre les gangs criminels.

"Aujourd'hui à l'aube, en une seule opération, nous avons transféré les 2000 premiers membres de gangs au Centre de confinement du terrorisme (CECOT)", a déclaré le président Bukele sur son compte Twitter.

La gigantesque prison, équipée de haute technologie de surveillance, a été inaugurée début février.

Dans une vidéo partagée sur Twitter par M. Bukele, on peut voir de nombreux prisonniers au corps tatoué, signe de leur appartenance aux deux principaux gangs de la Mara Salvatrucha (MS-13) et du Barrio 18, alignés dans la cour d'une prison dans l'ouest du pays. Puis, menottés dans le dos, ils ont été transférés en bus sous une lourde escorte, dont plusieurs hélicoptères militaires, jusqu'au CECOT.

"Ce sera leur nouvelle maison, où ils vivront pendant des décennies, mélangés, incapables de faire plus de mal à la population", a déclaré M. Bukele. "Cellule par cellule, nous éliminons ce cancer de la société. Sachez que vous ne sortirez plus jamais du CECOT, vous paierez pour ce que vous êtes... lâches terroristes", a écrit le ministre de la Justice et de la Sécurité Gustavo Villatoro sur Twitter.

La prison a été construite pour accueillir la plupart des 64 000 membres de gangs sous les verrous depuis l'offensive menée contre eux dans le cadre d'un régime exceptionnel décrété par le Parlement à la demande de M. Bukele.

En dépit des critiques des ONG de défense des droits de l'Homme pour les abus commis, la "guerre contre le crime" vaut au président Bukele une écrasante popularité.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Au Salvador, la victoire attendue du "dictateur le plus cool du monde"

[No Comment] Lancement des Fêtes patronales de San Salvador

Casal di Principe rend hommage à son prêtre anti-mafia