PUBLICITÉ

Ukraine : un sommet international sur les crimes de guerre à Boutcha

Les dirigeants slovaque, moldave, croate, slovène et ukrainiens au Sommet de Kyiv, le 31 mars 2023
Les dirigeants slovaque, moldave, croate, slovène et ukrainiens au Sommet de Kyiv, le 31 mars 2023 Tous droits réservés Présidence de l'Ukraine
Tous droits réservés Présidence de l'Ukraine
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le Président ukrainien a appelé à la création d'un tribunal spécial pour les crimes de guerre commis par la Russie sur son territoire.

PUBLICITÉ

Le Président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré vendredi que la Russie serait tenue responsable des crimes de guerre en Ukraine.

"Tous les meurtriers russes recevront des peines justes. À cent pour cent. Nous y veillerons. Nous trouverons des moyens, nous trouverons des outils", a déclaré Zelensky dans une adresse vidéo en fin de soirée aux citoyens ukrainiens.

Le commentaire fait suite au premier anniversaire du retrait de la Russie de Boutcha – ville désormais synonyme d'allégations de crimes de guerre.

"Nous devons tout faire pour faire de Boutcha un symbole de justice. Nous voulons que chaque meurtrier, bourreau, terroriste russe soit tenu responsable de chaque crime", a déclaré Volodymyr Zelensky lors d'un sommet à Kyiv sur les crimes de Boutcha.

Cérémonie de commémoration à Boutcha

Quelques jours avant, le Président ukrainien s'était rendu à Boutcha avec les dirigeants de la Croatie, de la Moldavie, de la Slovaquie et de la Slovénie pour une cérémonie de commémoration. Volodymyr Zelensky a exprimé sa gratitude aux dirigeants étrangers qui se sont rendus en Ukraine pour honorer la mémoire de tous ceux qui sont morts à Bucha sous l'agression russe.

"Ce qui s'est passé à Boutcha, l'armée russe le fait partout où elle va", a déclaré Zelensky à Kyiv. Il a affirmé que la tragédie de Boutcha illustrait la "violence génocidaire systémique, qui est l'essence des actions russes dans tous les territoires ukrainiens occupés".

L'Ukraine estime qu'environ 1 400 civils sont morts autour de Boutcha et 637 dans la ville elle-même. L'Ukraine utilisera son système judiciaire national pour tenir responsable "la majorité des meurtriers et terroristes russes", a déclaré Zelensky.

Il s'appuiera également sur la Cour pénale internationale"qui est en mesure de poursuivre les criminels de guerre russes de différents niveaux relevant de sa juridiction"Kyiv travaille également à la création d'un tribunal spécial pour le crime commis par l'invasion russe du territoire ukrainien.

Aide internationale

Dans un message vidéo vendredi soir, le Secrétaire d'État américain Antony Blinken a déclaré que les États-Unis "continueront à faire pression pour la responsabilité et la justice aussi longtemps qu'il le faudra".

Le Président français Emmanuel Macron a accusé vendredi Moscou d'avoir "autorisé, voire encouragé" les crimes de guerre en Ukraine. "L'agression russe a conduit à des crimes de guerre systématiques contre l'Ukraine et sa population", a-t-il déclaré dans un message vidéo diffusé lors de la réunion de Kyiv.

"Et loin de sanctionner ces crimes qui vont à l'encontre de toutes les lois de la guerre, les dirigeants russes les ont laissés se produire, voire les ont encouragés, au mépris du droit international et avec l'objectif clair d'assujettir la nation ukrainienne par la violence", a déclaré Emmanuel Macron.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : le groupe Wagner, dans l'ombre du Kremlin

A Boutcha, l'Ukraine commémore le premier anniversaire de la libération de la ville martyre

La Russie poursuit son offensive dans le nord-est de l'Ukraine