PUBLICITÉ

Judo : Audrey Tcheuméo décroche l'or à Antalya, avant les Championnats du monde

Podium des -78 kg lors du Grand Slam d'Antalya, en Turquie, dimanche 2 avril 2023.
Podium des -78 kg lors du Grand Slam d'Antalya, en Turquie, dimanche 2 avril 2023. Tous droits réservés Emanuele Di Feliciantonio/FIJ
Tous droits réservés Emanuele Di Feliciantonio/FIJ
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Française s'est imposée en -78 kg, ce dimanche, lors de la dernière journée du Grand Slam d'Antalya, en Turquie.

PUBLICITÉ

Troisième et dernier jour du Grand Slam d’Antalya, en Turquie, ce dimanche, dans une Spor Salonu Arena surchauffée. Les poids lourds étaient à l’honneur et ont offert un grand spectacle.

En -100 kg, l’Autrichien Aaron Fara a remporté un duel de costauds en finale, en projetant au sol son adversaire, le Suisse Daniel Eich. Les deux judokas ont fait preuve d’un état d’esprit exemplaire pendant et après le combat, avant de recevoir leur médaille des mains du président de la Fédération internationale de judo, Marius Vizer.

En -78 kg, la Française Audrey Tcheuméo, championne du monde en 2011, a prouvé qu’elle était toujours au top de sa forme en battant en finale la championne olympique japonaise Shori Hamada. Les médailles ont été remises par le directeur de l’arbitrage de la FIJ, Armen Bagdasarov.

En -90 kg, un autre ancien champion du monde, le Néerlandais Noel van ‘t End, a réalisé un somptueux sode-tsuri-komi-goshi pour s’imposer face au Roumain Alex Cret en finale. De bonne augure avant les Championnats du monde. Le trésorier général de la FIJ, Naser Al Tamimi, a distribué les médailles.

"J’ai beaucoup d’espoir, cette médaille d'or me donne de la confiance avant les Championnats du monde dans quatre semaines, a déclaré Noel van ‘t End. Je sais que je suis en forme après ce deuxième tournoi remporté. J’espère que tout se passera bien aux Championnats du monde pour décrocher une autre belle médaille."

La Championne du monde en titre française, Romane Dicko, a pour sa part été battue par la Turque Kayra Sayit, pour le plus grand bonheur des spectateurs. Un exploit confirmé en finale avec un succès obtenu contre la Serbe Milica Zabic. Les médailles ont été remises par le président de la Fédération turque de judo, Sezer Huysuz.

"C'est toujours incroyable ici parce que nous avons un grand public, a déclaré Kayra Sayit. Ils viennent pour nous donner de la bonne énergie, de bonnes vibrations. C'est vraiment motivant. Je suis très heureuse m’imposer en Turquie, devant ce public."

En +100 kg, Jelle Snippe s’est imposé face à Roy Meyer au terme d'une lutte acharnée, dans une finale 100% néerlandaise. L'ancien champion olympique turc, Hüseyin Özkan, a remis les médailles.

La Turquie a également remporté deux médailles de bronze, grâce à Ibrahim Tataroglu en +100kg et Hilal Ozturk en +78 kg.

Le soleil se couche sur Antalya. Prochain rendez-vous : les Championnats du monde à Doha, au Qatar.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Carton plein pour les judokas géorgiens au Grand Slam de Tbilisi 2023

Riner, Malonga et Tolofua en finale au Grand Slam d'Antalya

Grand Chelem de Judo d'Antalya : un podium dominé par la Corée du Sud et l'Autriche