EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Crise diplomatique entre Berlin et Moscou : l'Allemagne ferme quatre consulats russes sur son sol

Consulat russe en Allemagne
Consulat russe en Allemagne Tous droits réservés Markus Schreiber/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Markus Schreiber/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Ces décisions interviennent à un moment où les relations bilatérales germano-russes, jadis étroites, sont au plus bas.

PUBLICITÉ

L'Allemagne a décidé de fermer quatre des cinq consulats russes présents sur son sol, en représailles aux restrictions imposées par Moscou à sa propre représentation diplomatique en Russie, a annoncé mercredi le ministère allemand des Affaires étrangères.

"Afin d'assurer un équilibre des présences mutuelles tant au niveau du personnel que des structures, nous avons décidé de retirer l'autorisation d'exploitation de quatre des cinq consulats généraux russes exploités en Allemagne, cela a été communiqué aujourd'hui au ministère russe des Affaires étrangères", a déclaré au cours d'une conférence de presse régulière un porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères.

Seuls le cinquième consulat et l'ambassade russe à Berlin pourront ainsi continuer à fonctionner.

L'Allemagne a en outre décidé de fermer en novembre trois de ses propres consulats en Russie - ceux de Kaliningrad, Ekaterinbourg et Novossibirsk.

Moscou dénonce une "provocation" et promet "une réponse"

En réaction à la fermeture de ses consulats en Allemagne, Moscou a dénoncé mercredi une "provocation irréfléchie" et promis qu'il y aurait une "réponse".

Le ministère russe des Affaires étrangères a fustigé dans un communiqué "une nouvelle mesure inamicale visant à détruire davantage les relations russo-allemandes".

Il a accusé Berlin d'être responsable de "l'escalade constante" en "expulsant massivement" des diplomates russes "sous des prétextes farfelus", réduisant les effectifs des missions et retardant la délivrance des visas.

Ces annonces font suite à la récente décision des autorités russes de fortement diminuer, à compter du mois de juin, le nombre des personnes que l'Allemagne peut envoyer ou employer en Russie dans son ambassade ou dans des institutions actives, en particulier dans les domaines de la culture et de l'éducation.

En avril, Moscou avait déjà annoncé l'expulsion d'une vingtaine de diplomates allemands, en représailles à une mesure similaire prise par Berlin.

Ces décisions interviennent à un moment où les relations bilatérales germano-russes, jadis étroites, sont au plus bas.

L'invasion russe de l'Ukraine a contraint l'Allemagne à une douloureuse et spectaculaire volte-face diplomatique et économique après avoir, pendant des décennies, misé dans ces deux domaines sur une rapprochement avec la Russie.

Cette dernière était avant l'invasion de l'Ukraine le principal fournisseur de gaz de l'Allemagne et un de ses fournisseurs importants de pétrole.

L'Allemagne a mis fin à ces approvisionnements et est devenue l'un des principaux fournisseurs d'armes de Kyiv, en même temps que l'un de ses plus grands soutiens financiers.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La nouvelle stratégie de Sécurité intégrée de Berlin, un document de 80 pages dévoilé

Qui achète le pétrole russe et pourquoi maintenant ?

La récession allemande freine la reprise économique de la zone euro