EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Ukraine : les secondes lignes de défense russes pourraient être "plus faibles"

Sasha Vakulina, Euronews
Sasha Vakulina, Euronews Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La reprise du village de Robotyne, dans la région de Zaporijjia, pourrait permettre aux forces ukrainiennes de mener des opérations contre les secondes lignes de défense russes.

PUBLICITÉ

L'avancée ukrainienne dans la zone de Robotyne, dans l'ouest de la région de Zaporijjia, rapproche les forces ukrainiennes du lancement d'opérations contre de secondes lignes de défense russes qui pourraient être relativement plus faibles que les premières lignes dans cette zone.

L'Institut pour l'étude de la guerre (ISW) indique que les forces russes déployées dans la la partie occidentale de la région Zaporijjia se défendent contre la contre-offensive ukrainienne depuis le début de l'opération, sans rotation. Elles ne semblent pas disposer d'unités régulières non engagées dans cette zone. Cela suggère que les deuxièmes lignes de défense russes pourraient être nettement moins bien défendues.

Les opérations offensives ukrainiennes dans d'autres secteurs du front restent importantes car elles permettent de fixer les unités russes sur place et d'empêcher d'autres renforcements latéraux.

Les opérations offensives ukrainiennes au sud de Velyka Novosilka, qui se déroulent parallèlement aux opérations en direction de Melitopol, placent les défenseurs russes devant de multiples dilemmes et les obligent à choisir l'axe à renforcer.

Les opérations offensives ukrainiennes autour de Bakhmout ont immobilisé des éléments de plusieurs divisions aéroportées russes et de brigades séparées dans cette zone, comme l'a déjà noté l'ISW, ce qui les rend probablement indisponibles pour renforcer la résistance russe dans le sud.

L'ISW estime qu'une bonne conception de la campagne exige de trouver un équilibre entre un effort principal décisif et éviter de permettre à l'ennemi de concentrer toutes ses réserves pour stopper une seule poussée évidente.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Volodymyr Zelensky "convaincu que la Russie va perdre cette guerre"

Encore une nuit sous les bombes en Ukraine, la capitale frappée

No Comment : au moins 6 blessés dans une frappe aérienne russe sur Kharkiv