EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Des camions russes apportent des provisions aux habitants du Haut-Karabakh, en manque de tout

Les négociations au Haut-Karabakh
Les négociations au Haut-Karabakh Tous droits réservés AP/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés AP/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

"Des négociations sont en cours avec la partie azerbaïdjanaise sous les auspices des soldats de maintien de la paix russes", selon les autorités de ce territoire sécessionniste, qui ont capitulé mercredi après une offensive éclair des forces azerbaïdjanaises.

PUBLICITÉ

Des camions russes, qui apportent une aide indispensable à la région séparatiste du Haut Karabach, en Azerbaïdjan. Cette scène se passe au poste frontalier du corridor de Latchine, la seule route reliant le Nagorny Karabakh à l'Arménie mais bloquée depuis plus de neuf mois par l'Azerbaïdjan. Bakou a également déclaré avoir envoyé quatre camions chargés de provisions. 

Le cessez-le-feu qui a mis fin aux récentes hostilités perdure, mais les habitants de Stepanakert sont terrés chez eux, cachés dans les caves, craignant, disent-ils, d'être massacrés par les soldats azerbaïdjanais qui encerclent la capitale. Il n'y a "pas d'électricité, pas de gaz, pas de nourriture, pas de carburant, pas de connexions internet ni téléphoniques", selon des témoins.

Les négociations se poursuivent

 Le cessez-le-feu a été décrété après que l'Azerbaïdjan a lancé des attaques contre des positions arméniennes en début de semaine.

"Des négociations sont en cours avec la partie azerbaïdjanaise sous les auspices des soldats de maintien de la paix russes", ont fait savoir les autorités de ce territoire sécessionniste, qui ont capitulé mercredi après une offensive éclair des forces azerbaïdjanaises.

Cela doit permettre d'"organiser le processus de retrait des troupes et assurer le retour dans leurs foyers des citoyens déplacés par l'agression militaire", ont-elles poursuivi dans un communiqué.

Les parties discutent également de "la procédure d'entrée et de sortie des citoyens" du Nagorny Karabakh, ont ajouté les séparatistes.

Colère en Arménie

Pendant ce temps là les manifestations se poursuivent à Erevan contre le gouvernement arménien. Il lui est reproché d'avoir fait trop de concessions à Bakou. Les manifestants  réclament la démission du Premier ministre Nikol Pachinian.

Les pourparlers se poursuivent sur la possible réintégration du Haut-Karabach dans l'Azerbaïdjan. La région, dont la population est à 99% chrétienne et arménienne, est au centre d'un conflit qui dure depuis des décennies entre les deux voisins du Caucase.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Haut-Karabakh : près de 6 500 réfugiés arrivés en Arménie

La Russie et la Chine mènent des exercices militaires conjoints

Bras de fer entre la Russie et l'Estonie autour de la rivière Narva