EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Trois morts dans une double fusillade à Rotterdam, le suspect arrêté

Les services d'urgence se rendent sur les lieux du centre médical Erasmus, à Rotterdam, aux Pays-Bas, le jeudi 28 septembre 2023.
Les services d'urgence se rendent sur les lieux du centre médical Erasmus, à Rotterdam, aux Pays-Bas, le jeudi 28 septembre 2023. Tous droits réservés AP Photo/Bas Czerwinski
Tous droits réservés AP Photo/Bas Czerwinski
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Trois personnes ont été tuées, une adolescente de 14 ans, sa mère et un enseignant, jeudi après qu'un homme de 32 ans a tiré sur une maison puis un hôpital à Rotterdam.

PUBLICITÉ

Deux personnes ont été tuées et une adolescente est en urgence absolue jeudi après qu'un homme de 32 ans a tiré sur une maison puis un hôpital à Rotterdam, au sud-ouest des Pays-Bas, a indiqué la police néerlandaise.

L'homme, qui a été arrêté, semble avoir agi seul pour des motifs encore inconnus, a indiqué la police à la presse.

Selon la police, le tireur était connu des autorités pour des faits de maltraitance animale et il était étudiant à l'hôpital.

Selon le procureur il coopère avec les enquêteurs.

L'homme a ouvert le feu dans une maison de la ville portuaire néerlandaise, tuant une femme de 39 ans et blessant grièvement sa fille de 14 ans, a expliqué le chef de la police, Fred Westerbeke.

Il a ensuite pénétré dans une salle de classe de l'hôpital Erasmus, tuant un enseignant de 46 ans. Chaque fois il a également allumé des incendies, vite éteints mais qui ont provoqué la panique.

Des unités d'élite de la police ont fait irruption dans l'hôpital, tandis que brancardiers et personnel de salle tentaient d'évacuer des patients en fauteuils ou sur des brancards.

L'homme est soupçonné d'être l'unique auteur des coups de feu et il n'y a pas eu de deuxième tireur, a indiqué la police.

Vêtements de combat

La police avait déclaré plus tôt que le suspect portait des vêtements "de combat", qu'il était grand, avec des cheveux noirs et qu'il portait un sac à dos.

"Il y a d'abord eu une fusillade au quatrième étage. Quatre ou cinq coups de feu ont été tirés. Puis un cocktail Molotov a été lancé dans le centre éducatif", a déclaré un étudiant en médecine cité par la chaine de télévision REL sans donner son nom.

"Il y a eu beaucoup de panique et de cris... Je n'ai entendu aucun coup de feu, juste la panique", a déclaré un autre témoin oculaire, cité par la chaîne publique NOS.

Rotterdam est souvent le théâtre de fusillades généralement attribuées à des règlements de compte entre gangs de drogue rivaux.

En 2019, trois personnes ont été abattues dans un tramway à Utrecht, déclenchant une vaste chasse à l'homme. En 2011, le pays a été sous le choc lorsque Tristan van der Lis, 24 ans, a tué six personnes et en a blessé 10 autres dans un centre commercial bondé.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Etats-Unis : cinq blessés par balles dans une fusillade à Baltimore

Pakistan : des dizaines de morts dans une attaque kamikaze visant une procession

No Comment. Surfer à Rotterdam ? Geen probleem !