EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

La Russie multiplie les attaques nocturnes sur les villes ukrainiennes proches du front

Un bâtiment détruit par les frappes russes à Zaprojjia, en Ukraine
Un bâtiment détruit par les frappes russes à Zaprojjia, en Ukraine Tous droits réservés MARYNA MOISEYENKO/AFP or licensors
Tous droits réservés MARYNA MOISEYENKO/AFP or licensors
Par Euronews avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Moscou multiplie les attaques nocturnes sur les villes ukrainiennes proches du front. 3 personnes ont été tuées par des frappes russes à Zaporijjia.

PUBLICITÉ

Au moins trois personnes ont été tuées dans les attaques nocturnes commises par la Russie sur la ville de Zaporijjia et la région de Dnepropetrovsk. Les recherches dans les décombres sont toujours en cours, et le bilan pourrait encore augmenter selon les secouristes.

Depuis plusieurs semaines, la Russie multiplie les attaques nocturnes sur les villes situées près de la ligne de front... Moscou affirme cibler les infrastructures militaires, et nie systématiquement avoir causé des pertes civiles.

Ce mercredi, le ministère russe de la Défense a publié des images montrant des opérateurs de drones russes neutralisant les troupes ukrainiennes près du village de Verbove, dans la région de Zaporijjia.

Plus au sud, dans la région de Kherson, des bombardements massifs ont été signalés mardi. Au moins trois personnes ont été blessées.

L'administration militaire ukrainienne a déclaré que les Russes avaient ciblé une entreprise de transport et une zone proche de l'université, endommageant des bâtiments et des routes.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : une frappe russe fait six morts dans un dépôt postal à Kharkiv

Ukraine : les infrastructures énergétiques de nouveau visées par des frappes russes

"J'avais peur à chaque seconde", une Ukrainienne se souvient de sa vie sous l'occupation russe