EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Allemagne : la pauvreté en hausse

A
A Tous droits réservés Geert Vanden Wijngaert/AP
Tous droits réservés Geert Vanden Wijngaert/AP
Par Euronews avec Liz Stroud
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Tous les jours, les bénévoles de l'association allemande Die Arche préparent des colis alimentaires pour les familles défavorisées. L'organisation a été fondée il y a environ 30 ans. Et à l’époque, l’Allemagne comptait 1,2 million d’enfants vivant dans la pauvreté. Aujourd’hui, ils sont 3 millions.

PUBLICITÉ

Tous les jours, les bénévoles de l'association allemande Die Arche préparent des colis alimentaires pour les familles défavorisées. L'organisation a été fondée il y a environ 30 ans. Et à l’époque, l’Allemagne comptait 1,2 million d’enfants vivant dans la pauvreté. Aujourd’hui, ils sont 3 millions.

"Il y a dix ans, il était facile de savoir ce qui se passerait si nous ne luttions pas contre la pauvreté. Aujourd'hui, grâce au classement Pisa, nous avons eu la confirmation que l'éducation des enfants en Allemagne est très médiocre", explique Bernd Siggelkow, fondateur de "Die Arche".

25 % des élèves du primaire ne savent pas lire correctement. C'est alarmant et cela a un lien avec la situation financière".

"En ce moment, c'est difficile pour moi. Il y a deux mois, on m'a diagnostiqué un cancer, et je n'ai pas pu continuer mon travail. Je suis ici presque tous les jours à l'heure du déjeuner", explique Antje Fürstenau, mère de quatre enfants.

Mathias est lui aussi bénévole. Son association vient en aide aux personnes sans abri en leur fournissant des couvertures et des repas. Certains d’entre eux sont également conduits dans des centres d’hébergement.

"Je pense que la demande est supérieure à l'offre. Nous le constatons tous les jours dans la rue. Et on le remarque très clairement depuis quelques années", explique le jeune homme.

Avec la hausse du coût de la vie, en particulier l’augmentation des loyers, le nombre de personnes sans abri en Allemagne, ne cesse de croitre.

"La plupart des gens ne sont pas gentils. Ils disent 'regardez ce sans-abri'. J'ai été couvreur pendant trente-et-un ans, j'ai 51 ans. Horst, qui dort à côté, a 61 ans. Il a travaillé dans la police pendant vingt ans", explique Steffen, ancien couvreur.

Selon les statistiques officielles, 57% des personnes sans-abri se sont retrouvées à la rue après la résiliation de leur contrat de bail.

"Nous avons eu un gouvernement pendant seize ans, et maintenant, depuis deux ans, un autre. Nous constatons simplement que la différence n'est pas particulièrement significative, du moins en ce qui concerne les personnes touchées par la pauvreté. Des mesures ont été prises, mais sur le terrain les effets sont limités", explique Sabine Werth, fondatrice de l'organisation Tafel.

En février 2022, les pays de l'Union européenne se sont engagés à un objectif "zéro sans-abri" d’ici 2030.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Allemagne : personnalité politique, Wolfgang Schäuble, est décédé à l'âge de 81 ans

L’Allemagne prolonge ses centrales électriques au charbon à l’approche de l’hiver

L'Allemagne "ne se laissera pas intimider" par les menaces russes après la découverte d'un complot