L’Allemagne prolonge ses centrales électriques au charbon à l’approche de l’hiver

Berlin s’est engagé à une sortie progressive du charbon jusqu’en 2030 et a prévu 40 milliards d’euros pour financer cette transition.
Berlin s’est engagé à une sortie progressive du charbon jusqu’en 2030 et a prévu 40 milliards d’euros pour financer cette transition. Tous droits réservés Michael Probst/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Par Maia Bondici
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

À l’approche d’un hiver qui sera marqué par une pénurie de gaz, le gouvernement allemand a décidé de retarder la mise en veille de ses centrales au lignite (un type de charbon) pour une saison supplémentaire.

PUBLICITÉ

Le gouvernement allemand affirme que la réouverture des centrales à charbon est une mesure temporaire et que le pays est toujours en passe d’atteindre la neutralité climatique d’ici 2045. En 2023, près de 60 % de l’énergie produite en Allemagne provenait de sources renouvelables. Mais le charbon, en particulier le lignite, est toujours utilisé.

"L'Allemagne est sur la bonne voie lorsqu'il s'agit de fournir de l'énergie à partir de sources renouvelables. Je suis sûr que ces centrales au lignite seront fermées et désactivées pour toujours en mars. Toute autre approche ne serait pas raisonnable et même légalement, elle ne pourrait pas être approuvée" affirme Karsten Smid, expert en énergie Greenpeace Allemagne.

Mais l'exploitation du lignite pose des problèmes. Rene Schuster, expert environnemental Grüne Liga, explique : "ici, dans__la région, nous avons de gros problèmes d'eau à cause de l'exploitation minière. Les mines extraient l'eau du sol, ce qui pose des problèmes pendant des centaines d'années. Lorsque l'eau revient, elle est chimiquement modifiée. L'équilibre est déstabilisé."

Pour rouvrir les mines de lignite, des milliers de personnes ont été déplacées. Parmi eux, les 300 habitants de Horno, un petit village dans l'Est de l'Allemagne.

"Imaginez qu'un camion de déménagement emballe tout et reparte. Quelques jours plus tard, lorsque vous revenez, tout ce qui reste de votre maison ne sont que des ruines. Tout est détruit. Il ne reste que des cendres" raconte Bernd Siegert, ancien maire de Horno.

Le gouvernement affirme que ces centrales seront fermées d'ici le 31 mars 2024. En attendant, les élus trouveront des solutions pour compenser l'augmentation du dioxyde de carbone généré par ces centrales. Reste à voir si elles rouvriront l'hiver prochain.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Allemagne : la pauvreté en hausse

L'Allemagne et l'Otan tentent de rassurer sur le soutien à l'Ukraine

Allemagne : le gouvernement dévoile un nouveau plan de réduction des prix de l'électricité