La fronde des agriculteurs se poursuit en Europe

Ebu
Ebu Tous droits réservés Ondrej Deml/AP
Tous droits réservés Ondrej Deml/AP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En République tchèque, des centaines d’agriculteurs ont manifesté ce lundi devant le ministère de l’agriculture à Prague. Ils protestaient contre la hausse des coûts, l’importation de produits ukrainiens mais aussi contre le pacte vert de l’union européenne.

PUBLICITÉ

En République tchèque, des centaines d'agriculteurs sont arrivés en tracteurs tôt lundi matin pour manifester devant le ministère de l'Agriculture à Prague contre la hausse des coûts, la lourdeur de la réglementation, les produits bon marché en provenance d'Ukraine et le "Pacte Vert " de l'union européenne.

Le ministre tchèque de l'Agriculture, Marek Výborný, dénonce une instrumentalisation du conflit.

"Il s'agit d'un long discours de la part des organisateurs, dont beaucoup n'ont malheureusement rien à voir avec l'agriculture. Il faut voir que les ambitions politiques de certains milieux sont en grande partie à l'origine de cette protestation, et je le regrette, car je préférerais de loin dialoguer avec les représentants des agriculteurs, et il vaut toujours mieux dialoguer autour d'une table que quelque part dans la rue ou sur la place."

Les principales organisations agricoles locales ont pris leurs distances avec les manifestants d’aujourd’hui, qui demandent au gouvernement tchèque de se retirer du "pacte vert" européen.

La manifestation à Prague est organisée par l'Association des syndicats indépendants de la République tchèque. Les activistes prévoient de rester à Prague pendant au moins deux jours. Milo Malý, organisateur de la manifestation :

"Nous allons à Prague aujourd'hui pour exprimer notre mécontentement quant à la définition du contexte européen de l'agriculture en tant que telle. Nos protestations visent la même chose que les protestations dans d'autres pays européens. C'est-à-dire que nous n'aimons pas l'accord vert, nous n'aimons pas sa mise en œuvre dans la production agricole primaire, qui est, en fait, extrêmement restrictive et même dévastatrice pour nous."

Les agriculteurs polonais mènent des blocus

Dimanche, les agriculteurs polonais ont bloqué l'accès à la route au poste frontière avec l'Ukraine à Dorohusk. Les agriculteurs sont soutenus par des mineurs et des chauffeurs routiers qui refusent de laisser passer les camions. Ils protestent contre le "Green Deal" et l'afflux de produits agricoles ukrainiens en franchise de droits.

En Pologne la fronde des agriculteurs contre les produits importés d’Ukraine ne faiblit pas. Soutenus par des chauffeurs routiers et des mineurs, les agriculteurs polonais ont bloqué dimanche une route frontalière à l’Ukraine.

L’Union européenne a supprimé les droits de douane à la frontière et le blé, le miel, des œufs ou même des framboises ont commencé à franchir la frontière librement.

Selon les autorités locales, environ 3 000 camions bloqués faisaient la queue pour entrer en Ukraine. L'Ukraine a déclaré que le blocus de la frontière polonaise constituait une "menace pour la sécurité" en temps de guerre. Face à cette situation, Kiev et Varsovie ont entamé des négociations.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le réseau social Tik Tok visé par une enquête de la commission européenne

UE : le système de récompense de TikTok Lite menacé d'être suspendu

Elections européennes, la campagne électorale s'ouvre officiellement en Italie