Guerre en Ukraine : 150 000 Russes et 16 000 Ukrainiens sont partis vivre en Serbie

EBU
EBU Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Somaya Aqad, Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des milliers de réfugiés ukrainiens et des russes se sont exilés en Serbie depuis le début de la guerre, il y a deux ans. Certains d'entre eux ont traversé la Serbie comme pays de transit pour atteindre l'Europe de l'Ouest, d'autres sont restés sur place.

PUBLICITÉ

Il y a deux ans, des milliers de russes et d’ukrainiens ont dû fuir leurs pays respectifs à cause du conflit russo-ukrainien pour trouver refuge en Serbie.

Pour certains d’entre eux ce pays des Balkans a été une étape de transit, avant de rejoindre l’Europe de l’Ouest. Mais d’autres s'y sont installés. 150 000 russes et 16 000 ukrainiens vivent en Serbie.

La Serbie considère les Russes comme des réfugiés car ils sont soumis à des contraintes de visas de la part de l'union européenne.

 Jenia a quitté Sakalin, une ville de l'Extrême-Orient russe, pour la Serbie juste après le début de la guerre et s'est installée à Novi Sad.en Russie,  s’est réfugiée dans la ville de Novi sad.

"Lorsque la guerre a commencé, nous nous sommes sentis très mal. Nous avons pleuré pendant plusieurs jours. J'avais l'impression d'être dans une cage. Je ne me sens peut-être pas coupable, mais responsable du fait que mon pays tue des gens d'un pays voisin en mon nom."

Les réfugiés russes en Serbie sont soumis à des exigences administratives beaucoup contraignantes que celles des réfugiés ukrainiens en matière de visas, il leur est plus difficile de circuler en Europe.

Certains réfugiés ukrainiens souhaitent retourner dans leur pays. Comme Ivanna Korniiko dont l’époux est à Kyiv  pour se battre sur contre les Russes, sur le front.

"Je n'ai pas vu mon mari depuis deux ans. Je vivais avec ma mère et ma sœur dans la ville de Kamenjec-Podoljski. C'est bien en Serbie, mais c'est encore mieux chez moi."

D’après des chiffres officiels, environ 80 000 réfugiés ukrainiens ont transité par la Serbie avant de s’installer dans un pays européen.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'interminable attente des familles des disparus en Ukraine

Les ventes d'alcool des pays baltes à la Russie augmentent malgré les sanctions

Serbie : les députés européens veulent faire la lumière sur les soupçons de fraude électorale