EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Guerre en Ukraine : la situation, carte à l'appui, lundi 4 mars 2024

Sasha Vakulina, euronews.
Sasha Vakulina, euronews. Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Sasha Vakulina (adapté de l'anglais)
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La destruction de nombreux avions russes pourrait atténuer la pression à court terme sur la défense ukrainienne, selon l'Institut pour l'étude de la guerre basé aux Etats-Unis.

PUBLICITÉ

Les récentes pertes relativement élevées de l’aviation russe semblent entraîner une diminution significative de l’activité aérienne russe dans l’est de l’Ukraine, même si l’on ne sait pas exactement combien de temps durera cette diminution de l’activité, indique l’Institut pour l'étude de la guerre dans sa dernière mise à jour.

Les responsables ukrainiens ont rapporté que les forces russes ont perdu 15 avions depuis le 17 février (13 le mois dernier seulement), ce qui n'est pas négligeable pour l'armée russe étant donné que la Russie possède probablement environ 300 avions de combat Sukhoi différents.

Les forces russes ont semblé tolérer une augmentation du taux de pertes aériennes ces dernières semaines afin de mener des frappes planée pour soutenir les opérations offensives russes en cours dans l'est de l'Ukraine, et le commandement russe pourrait décider à l'avenir d'assumer le risque de pertes aériennes continues en Ukraine. 

Le ministère britannique de la Défense ajoute que la Russie est également prête à tolérer une augmentation du nombre de ses victimes. Le nombre quotidien moyen de soldats russes tués et blessés en Ukraine en février a été le taux le plus élevé depuis le début de l’invasion à grande échelle soit 983 par jour.

Cela reflète certainement l’engagement de la Russie en faveur d’une guerre de masse et d’usure. Bien que coûteux en vies humaines, l’effet qui en résulte a accru la pression sur les positions ukrainiennes de l’autre côté de la ligne de front.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les garderies, aide essentielle à l'intégration des réfugiées ukrainiennes en Pologne

Guerre Russie-Ukraine : la Chine tente de relancer les négociations entre Moscou et Kyiv

Bras de fer entre la Russie et l'Estonie autour de la rivière Narva