Le premier ministre haïtien annonce sa démission

Les autorités haïtiennes ont décrété l’état d’urgence et un couvre-feu nocturne dans le département de l’Ouest
Les autorités haïtiennes ont décrété l’état d’urgence et un couvre-feu nocturne dans le département de l’Ouest Tous droits réservés Odelyn Joseph/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Odelyn Joseph/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le départ d'Ariel Henry était réclamé par des gangs qui sèment le chaos dans la capitale haïtienne

PUBLICITÉ

C'est le chef de l’État du Guyana et président de la Communauté des Caraïbes (Caricom), Mohamed Irfaan Ali, qui a annoncé la démission du premier ministre haïtien à l'issue d'une réunion de crise en Jamaïque.

Mohamed Irfaan Ali s'est dit "heureux" de pouvoir annoncer "un accord de gouvernance transitoire ouvrant la voie à une transition pacifique du pouvoir, à la continuité de la gouvernance, à un plan d’action à court terme en matière de sécurité et à des élections libres et équitables".

Le conseil de transition devrait inclure des membres de la société civile haïtienne.

Le pays a connu ses dernières élections en 2016 et le premier ministre aurait dû quitter ses fonctions au début du mois de février.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Famine au Soudan : la communauté internationale promet plus de 2 milliards d'euros d'aide

No Comment : en Haïti, la violence des gangs conduit plus de 53 000 personnes à fuir la capitale

Plus de 53 000 personnes ont fui Port-au-Prince, en moins de trois semaines