Gaza : le bateau espagnol Open Arms arrive dans l'enclave avec 200 tonnes de vivres

Le bateau de l'ONG Open Arms arrive à Gaza le 15.03.2024
Le bateau de l'ONG Open Arms arrive à Gaza le 15.03.2024 Tous droits réservés Abdel Kareem Hana/AP
Tous droits réservés Abdel Kareem Hana/AP
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Alors que la famine se généralise de plus en plus dans l'enclave palestinienne, selon les Nations unies, un navire transportant 200 tonnes d'aide s'est approché de la côte de Gaza vendredi.

PUBLICITÉ

Le navire, exploité par le groupe d'aide espagnol Open Arms, a quitté Chypre mardi en remorquant une barge chargée de nourriture envoyée par World Central Kitchen, l'organisation caritative fondée par le célèbre chef José Andrés. Il était visible au large des côtes de Gaza vendredi matin.

Israël fait l'objet de pressions croissantes pour autoriser l'acheminement d'une plus grande quantité d'aide dans la bande de Gaza. Les États-Unis se sont joints à d'autres pays pour parachuter des fournitures dans la région isolée du nord de Gaza et ont annoncé des projets de construction d'une jetée distincts pour acheminer l'aide.

World Central Kitchen gère 65 cuisines dans la bande de Gaza, d'où elle a servi 32 millions de repas depuis le début de la guerre. L'aide comprend du riz, de la farine, des lentilles, des haricots, du thon et de la viande en conserve, selon Linda Roth, porte-parole de World Central Kitchen.

Largage d'aide inefficace

Les groupes d'aide ont déclaré que les largages aériens et les expéditions maritimes sont des moyens beaucoup moins efficaces pour acheminer les quantités massives d'aide nécessaires à Gaza. Au lieu de cela, les groupes ont appelé Israël à garantir des couloirs sûrs pour les convois de camions après que les livraisons par voie terrestre soient devenues presque impossibles en raison des restrictions militaires, des hostilités en cours et de l'effondrement de l'ordre après que les forces de police dirigées par le Hamas aient largement disparu des rues. Le nombre quotidien de camions de ravitaillement entrant dans la bande de Gaza depuis le début de la guerre est bien inférieur aux 500 camions qui entraient avant le 7 octobre.

En début de semaine, Israël a autorisé six camions d'aide à entrer directement dans le nord, une mesure réclamée depuis longtemps par les organisations humanitaires.

Des morts lors d'une distribution d'aide

Le navire a pu être repéré depuis la côte quelques heures après que le ministère palestinien de la santé à Gaza a accusé les forces israéliennes d'avoir lancé une attaque près d'un point de distribution d'aide dans le nord de la bande de Gaza, tuant 20 personnes et en blessant 155 autres.

L'armée israélienne a déclaré dans un communiqué que ce sont des tireurs palestiniens qui ont ouvert le feu et qu'aucune de ses forces, qui assuraient la sécurité d'un convoi de 31 camions d'aide, n'a tiré en direction de la foule qui attendait près du convoi pour recevoir de l'aide humanitaire. Certaines personnes dans la foule auraient été écrasées par les camions.

Le ministère de la santé palestinien a déclaré vendredi que 149 personnes avaient été tuées au cours des dernières 24 heures, ce qui porte à au moins 31 490 le nombre de Palestiniens tués dans depuis le début du conflit représentent les deux tiers des morts.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre Israël-Hamas : au moins 20 morts à Gaza après des tirs à un point de distribution alimentaire

A Gaza, Tsahal s'est retiré d'un quartier désormais en ruine de Khan Younès

L'ONU alerte sur le nombre record d'enfants morts dans la bande de Gaza