EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

A Gaza, Tsahal s'est retiré d'un quartier désormais en ruine de Khan Younès

A Gaza, un quartier de Khan Younès désormais en ruine.
A Gaza, un quartier de Khan Younès désormais en ruine. Tous droits réservés Captura de vídeo de AP
Tous droits réservés Captura de vídeo de AP
Par euronews avec AP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

A Gaza, l'armée israélienne a retiré ses troupes d'un quartier résidentiel de Khan Younès désormais en ruine. Un membre du Hamas a été tué par une frappe au sud du Liban.

PUBLICITÉ

A Gaza, les forces israéliennes se sont finalement retirées du complexe résidentiel Hamad, financé par le Qatar, à Khan Younès. Mais la zone n'est plus qu'un champ de gravats. Alors que la poussière retombe, les habitants du complexe sont confrontés à la sombre réalité de leurs maisons réduites en ruines.

Parmi les scènes de destruction, les habitants reviennent, poussés par un mélange d’espoir et de désespoir, pour sauver le peu qui reste de leur vie.

Environ 80 % des 2,3 millions d’habitants de Gaza ont été déplacés depuis le début de la guerre, dont plus de la moitié sont entassés dans l’extrême sud, autour de la ville de Rafah, la plupart vivant dans des tentes avec le stric minimum, voire moins : la faim y est devenue endémique.

L’assaut israélien, déclenché par l’attaque sans précédent du Hamas contre le sud d’Israël le 7 octobre, a tué plus de 31 000 personnes et blessé 73 000 Palestiniens, selon le ministère de la Santé de Gaza contrôlé par le Hamas. 

De son côté, l’armée israélienne a publié mercredi une vidéo montrant une frappe de drone sur un véhicule en mouvement transportant un responsable du Hamas au Liban.

Selon Tsahal, Hadi Mustafa a été tué lors de l'attaque près de la ville de Tyr, au sud du Liban. Une autre personne aurait été tuée lors de la frappe.

Le groupe palestinien Hamas aurait déclaré à Reuters que Hadi Mustafa en était membre mais pas un haut responsable et qu'il venait du camp palestinien voisin de Rashidieh, une version démentie par les Israéliens qui affirment que l'homme était un agent "important" et responsable des attaques contre les Israéliens et les juifs dans le monde entier.

Cette frappe intervient un jour après que le haut responsable du Hamas, Khalil al-Hayyeh, a rencontré le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah à Beyrouth et quelques jours après l'échec des pourparlers entre le Hamas et Israël en vue d'une trêve dans la guerre à Gaza à l'approche du mois sacré du Ramadan.

Les États-Unis et d’autres gouvernements continuent de se démener pour empêcher la guerre en cours dans l’enclave palestinienne de se propager au Liban, alors que les militants du Hezbollah et l’armée israélienne continuent d’échanger des tirs.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Plus de 90 morts à Gaza : Israël dit avoir visé Mohammed Deif, cerveau des attentats du 7 octobre

Israël prétend que Fadi Al-Wadiya était un militant du Jihad Islamique

La fin de la guerre à Gaza pas encore en vue pour le Premier ministre israélien