EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Blinken : "Certaines demandes du Hamas sont réalisables, d'autres non"

Antony Blinken, le Secrétaire d'État américain
Antony Blinken, le Secrétaire d'État américain Tous droits réservés Jacquelyn Martin/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Jacquelyn Martin/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Jean-Philippe Liabot
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le secrétaire d'État américain a commenté les demandes du Hamas sur le plan de cessez-le-feu soutenu par Washington. Les négociations se poursuivent.

PUBLICITÉ

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken a déclaré mercredi que les médiateurs continueraient à essayer de conclure un accord de cessez-le-feu après que le Hamas a proposé de nombreux changements au plan soutenu par les États-Unis. Il estime que certains changements sont "réalisables" et d'autres non.

Mardi soir, le Hamas et le Djihad Islamique avaient répondu à cette proposition de cessez-le-feu et de libération d'otages contre des prisonniers palestiniens dans la bande de Gaza en émettant quelques "observations", selon les médiateurs qataris et égyptiens.

Les deux organisations islamistes ont indiqué dans une déclaration commune qu'ils étaient prêts à "aborder positivement la question afin de parvenir à un accord et de mettre fin à l'assaut israélien en cours sur Gaza ".

Un vote symbolique à l'ONU

Le vote du Conseil de sécurité de l'ONU concernant le plan de trêve dans la bande de Gaza a été salué par Mahmoud Abbas, le président de l'Autorité palestinienne.

Mais certains analystes, comme Maya Ungar, de l'ONG Crisis Group, estiment qu'il est purement symbolique, même si important.

"Je pense qu'il ne faut pas exagérer l'importance de la résolution sur le terrain. C'est fantastique qu'une grande partie de la communauté internationale soit d'accord et fasse pression pour un cessez-le-feu permanent. Mais en fin de compte, Israël poursuit son incursion terrestre à Rafah. Les civils de Gaza continuent de souffrir ", dit-elle.

Le conflit à Gaza a provoqué la mort de près de 37 100 personnes en huit mois, selon des bilans fournis par le ministère de la Santé du Hamas.

298 soldats israéliens ont été tués à ce jour dans la campagne militaire à Gaza.

Enfin, sur les 251 personnes prises en otages le 7 octobre, 116 sont toujours détenues à Gaza, et 41 sont mortes selon l’armée israélienne.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les États-Unis disent "examiner" la réponse du Hamas au plan de trêve à Gaza

Gaza : le Conseil de sécurité de l'ONU adopte une résolution en faveur d'un plan de cessez-le-feu

Bande de Gaza : Netanyahu au pied du mur