EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Guerre en Ukraine : au moins 11 morts après des frappes russes

Des soldats russes tirent depuis un lieu non divulgué en Ukraine, 25 juin 2024
Des soldats russes tirent depuis un lieu non divulgué en Ukraine, 25 juin 2024 Tous droits réservés AP/Russian Defense Ministry Press Service
Tous droits réservés AP/Russian Defense Ministry Press Service
Par Euronews avec AP, EBU
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Les autorités russes affirment qu'au moins cinq personnes ont été tuées dans les frappes ukrainiennes sur Koursk. Le ministère de la défense a déclaré que six drones ukrainiens avaient été abattus dans la nuit y compris dans la péninsule de Crimée que Moscou a annexée en 2014.

PUBLICITÉ

Au moins 11 personnes ont été tuées dans des attaques russes dans l'est de l'Ukraine samedi, tandis que les sauveteurs de la ville de Dnipro creusent dans les décombres après qu'une attaque a détruit un immeuble résidentiel de neuf étages, faisant un mort.

Ces attaques ont eu lieu alors que la Russie continue d'étirer les troupes ukrainiennes dans plusieurs zones le long de la ligne de front de 1 000 kilomètres.

Moscou a intensifié ses frappes aériennes pour tenter de drainer les ressources de l'Ukraine, ciblant souvent les installations énergétiques et d'autres infrastructures vitales.

Dans un message posté sur X, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré que sept personnes avaient été tuées dans des frappes de missiles sur la ville de Vilniansk, à l'extérieur de la ville de Zaporijjia, dans le sud-est du pays.

"Nos villes et nos communautés souffrent chaque jour de ces frappes russes", a posté M. Zelensky.

"Mais il existe des moyens d'y remédier : détruire les terroristes là où ils se trouvent, éliminer les lanceurs de missiles russes, les frapper avec des armes à longue portée et augmenter le nombre de systèmes de défense aérienne modernes en Ukraine. Je remercie tous nos partenaires qui nous aident".

Le président ukrainien a réitéré son appel aux alliés pour qu'ils fournissent à l'Ukraine davantage d'armes à longue portée et des défenses aériennes renforcées afin de mettre un terme à ce qu'il a qualifié d'attaques quotidiennes contre son pays.

"Aujourd'hui, l'ennemi a perpétré un nouvel acte terroriste épouvantable contre la population civile", a déclaré le gouverneur de la région de Zaporijjia, Ivan Fedorov, dans une vidéo publiée sur l'application de messagerie Telegram.

L'attaque s'est produite "au milieu de la journée, un jour chômé, dans le centre-ville, où les gens se détendaient et où il n'y avait pas de cibles militaires", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le gouverneur du village de Niu-York, situé sur la ligne de front à Donetsk, a déclaré que les forces russes avaient bombardé des zones peuplées à 13 reprises au cours des dernières 24 heures.

L'armée de l'air ukrainienne a déclaré samedi qu'elle avait abattu 10 drones russes lancés lors d'attaques nocturnes.

Un hélicoptère de combat russe tirant des roquettes lors d'une mission au-dessus de l'Ukraine, le 27 juin 2024.
Un hélicoptère de combat russe tirant des roquettes lors d'une mission au-dessus de l'Ukraine, le 27 juin 2024.AP/Russian Defense Ministry Press Service

"C'est pourquoi nous rappelons constamment à tous nos partenaires que seul un nombre suffisant de systèmes de défense aérienne de haute qualité et une détermination suffisante de la part du monde entier peuvent mettre fin au terrorisme russe", a insisté M. Zelensky.

Frappes ukrainiennes sur la Russie

De leur côté, les autorités russes ont fait état d'attaques ukrainiennes dans la région de Koursk, qui ont fait cinq morts. Deux enfants figurent parmi les victimes de l'attaque dans le village de Gorodishche, à la frontière russo-ukrainienne, a déclaré le gouverneur Alexey Smirnov sur les médias sociaux.

Dans sa déclaration matinale, le ministère russe de la défense a indiqué que six drones ukrainiens avaient été abattus dans la nuit au-dessus des régions de Tver, Bryansk et Belgorod, ainsi que de la péninsule de Crimée, que Moscou a annexée à l'Ukraine en 2014.

Le gouvernement ukrainien a également réagi samedi à une déclaration de l'armée bélarusse indiquant qu'elle avait renforcé ses forces le long de la frontière nord de l'Ukraine en réponse à ce qu'elle a décrit comme des menaces pour la sécurité.

Cette annonce est intervenue après que l'agence frontalière du Bélarus a affirmé que ses troupes avaient abattu un drone ukrainien qui avait franchi la frontière pour recueillir des renseignements.

Kyiv a rejeté ces accusations, les qualifiant de propagande russe.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Dix prisonniers ukrainiens de retour à Kyiv après des années de captivité

Volodymyr Zelensky prépare un "plan global" pour la paix en Ukraine

L'adhésion de l'Ukraine à l'OTAN est "notre devoir", déclare Kaja Kallas