EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Dix prisonniers ukrainiens de retour à Kyiv après des années de captivité

Des prisonniers ukrainiens ont été libérés après des années de captivité.
Des prisonniers ukrainiens ont été libérés après des années de captivité. Tous droits réservés Alex Babenko/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Alex Babenko/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par euronews avec AP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Dix Ukrainiens détenus depuis des années par les Russes ont été libérés vendredi grâce à la médiation du Vatican, a déclaré le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

PUBLICITÉ

Une partie du groupe est arrivée pendant dans la nuit de vendredi à samedi par hélicoptère à l'aéroport international de Kyiv, fermé depuis l'invasion du pays par l'armé russe.

C'était la première fois depuis plus de deux ans que l'aéroport recevait des passagers. Le reste du groupe est arrivé en bus. Certains des civils libérés avaient été capturés avant l’invasion russe lorsque Moscou avait annexé illégalement la péninsule ukrainienne de Crimée.

Parmi les personnes libérées se trouvait notamment Nariman Dzhelyal, chef adjoint du Mejlis, un organe représentatif des Tatars de Crimée qui a été transféré à Kyiv après la prise de la péninsule par la Russie.

Il a été emmené de Crimée, où il vivait malgré l'annexion, un an avant la guerre. "J’étais en captivité, là où se trouvent de nombreux Ukrainiens", a-t-il déclaré. "Nous ne pouvons pas les laisser là-bas, car les conditions, tant psychologiques que physiques, y sont très effrayantes."

Dans le hall principal de l’aéroport, où sont encore accrochées des publicités d’avant-guerre, d’anciens prisonniers enveloppés de drapeaux bleus et jaunes ont retrouvé leurs familles et ont appelé ceux qui ne pouvaient pas être là.

Pour certains, la séparation a duré de nombreuses années. "Je veux vraiment te serrer dans mes bras. Je serai bientôt avec toi, maman", a déclaré Isabella Pekh, la fille de l'historienne de l'art libérée Olena Pekh, lors d'un appel vidéo. "Je suis vraiment désolé de ne pas avoir pu te rencontrer."

Pendant près de six ans, Isabella Pekh a pris la parole lors de conférences internationales et a fait appel aux ambassadeurs étrangers pour qu'ils l'aident à libérer sa mère, détenue dans la partie occupée de la région de Donetsk.

Finalement, ses efforts ont été entendus. "Ce furent six années d’enfer que les mots ne peuvent décrire. Mais je savais que j'avais ma patrie, que j'avais des gens qui m'aimaient, j'avais ma fille", a déclaré Olena Pekh.

Deux prêtres figuraient également parmi ceux qui sont revenus vendredi. L'un d'eux, Bohdan Heleta, a été arrêté en 2022 dans son église de la ville occupée de Berdiansk, dans la région de Zaporijjia. Selon le Centre ukrainien de coordination pour le traitement des prisonniers de guerre, 3 310 Ukrainiens ont déjà été libérés de la captivité russe. Mais plusieurs milliers de personnes, civils et militaires, restent emprisonnées.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Volodymyr Zelensky prépare un "plan global" pour la paix en Ukraine

L'Ukraine et la Russie échangent chacune 90 prisonniers de guerre

L'Ukraine frappe un dépôt de munitions à l'intérieur de la Russie, des évacuations en cours